Oxfam Magasin du monde

Le pouvoir citoyen contre la pauvreté

Travail décent et textile équitable. Impact du commerce équitable sur la durabilité des chaines textiles. Etude de cas de 4 organisations équitables indiennes.
Étude - Décembre 2016

Notre précédente étude nous a permis d’analyser les problématiques des chaines textiles mondialisées ainsi que les différentes tentatives pour les réguler, notamment l’alternative du commerce équitable. Nous avons pu voir combien ces chaines étaient l’objet de nombreuses violations des normes sociales et environnementales les plus basiques.

Nous nous concentrons dans cette nouvelle étude sur les droits des travailleurs du textile en Inde, en  l’illustrant de manière concrète avec le cas de quatre organisations équitables. Pourquoi l’Inde ? Même si le pays est moins médiatisé que le Bangladesh ou le Cambodge par exemple, il a son lot de travail indécent. Y sont notamment régulièrement reportés des cas de travail forcé et des enfants, une liberté d’association très limitée, de faibles salaires, une majorité de travailleurs informels, etc. L’Inde est par ailleurs caractérisée par un secteur textile équitable relativement développé et complet, c’est-à-dire couvrant toutes les étapes de la fabrication textile, de la culture du coton jusqu’à la confection.

Cette spécificité nous permettra de mieux comprendre les apports du textile équitable comparé au secteur conventionnel. Nous analyserons pour cela 4 organisations aux profils variés, allant du réseau d’artisans informels à l’usine textile employant de nombreux travailleurs salariés. Parmi les questions que nous nous poserons : Ces organisations sont-elles capables de combiner qualité sociale et économique ? Parviennent-elles à appliquer les principes et critères du commerce équitable dans un secteur textile exigeant et complexe ? Quels sont les principaux défis qu’elles rencontrent ?