fbpx

Pour le commerce équitable – législatives 2007

Nous demandons que le Parlement belge vote une législation afin de reconnaître la spécificité de la démarche du commerce équitable.

La vision Made in dignity du commerce équitable

Pionnier depuis plus de 30 ans, Oxfam-Magasins du monde est un acteur de référence dans le domaine du commerce équitable.  La démarche des mouvements des Magasins du monde-Oxfam-Wereldwinkels a ouvert en Belgique la voie du commerce équitable à d’autres acteurs qui ont diversifié la démarche.

La crédibilité et la spécificité de la démarche Oxfam-Made in dignity est fondée sur

  • un partenariat durable. Oxfam-Made in dignity, au-delà d’une démarche commerciale ou technique, est une action de solidarité entre des groupes de population qui interagissent en faveur de changements pour que les droits économiques, sociaux et culturels deviennent une réalité pour des femmes et des hommes.
  • un mouvement citoyen. Oxfam-Made in dignity est à la fois une expérimentation économiquement crédible de commerce équitable et le levier d’un mouvement capable de porter un message et des revendications face à des pratiques dominantes de commerce non-équitable.
  • des critères exigeants. Oxfam-Made in dignity est la marque qui traduit l’exigence de critères de développement (préfinancement, continuité, prix juste), apportant une valeur ajoutée à la filière du produit. Ces critères sont présentés en détail dans le contrat Made in dignity qui engage Oxfam-Magasins du monde et ses partenaires.
  • une crédibilité qui repose sur
    • a.       des échanges soutenus avec nos partenaires
    • b.      le contrôle d’instances démocratiques et bénévoles
    • c.       la démarche d’auto-évaluation reconnue par IFAT
    • d.      la certification extérieure du label Max Havelaar
    • e.       le respect de la démarche « Vêtements propres »
    • f.        la transparence d’informations mises à la disposition du public.

Pour une définition internationale : FINE

FINE est la fédération des quatre fédérations internationales des organisations du commerce équitable :

Fairtrade Labeling Organisation International – FLO (fédération des organisations de commerce équitable de labellisation), International Fair Trade Association – IFAT, Network of European Worldshops – NEWS(Fédération des Magasins du Monde) et European Fair Trade Association – EFTA (Fédération des organisations de commerce équitable importatrices).

Ces fédérations internationales sont incontestablement une référence pour définir le commerce équitable.

Le commerce équitable est un partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d’équité dans le commerce international. Le commerce équitable contribue au développement durable en proposant de meilleures conditions commerciales et en garantissant le respect des droits des producteurs marginalisés et des travailleurs, principalement dans les pays du Sud.

Les organisations de commerce équitable, soutenues par les consommateurs, s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser le public et à se mobiliser pour des changements dans les règles et la pratique du commerce international conventionnel.

L’objectif stratégique du commerce équitable est de :

  • travailler d’une façon délibérée avec des producteurs et des travailleurs défavorisés afin de leur permettre de passer d’un état de vulnérabilité à un état de sécurité et d’autosuffisance économique
  • renforcer les pouvoirs des producteurs et travailleurs au sein de leurs propres organisations
  • jouer un rôle actif et plus large au niveau mondial pour atteindre une plus grande équité dans le commerce international.

Pour éviter la confusion, une définition spécifique pour le commerce équitable

Le commerce équitable correspond à une démarche précise liée à des objectifs de développement de groupes de populations du Sud.  L’enjeu d’une définition du commerce équitable est de reconnaître la spécificité de cette démarche en évitant toute confusion avec d’autres démarches qui peuvent par ailleurs avoir leurs raisons d’être.

Les organisations internationales de commerce équitable

Oxfam-Magasins du monde plaide pour que la définition du commerce équitable soit basée sur la reconnaissance d’organisations internationales de commerce équitable.  Actuellement, deux organisations internationales font référence dans le domaine du commerce équitable : FLO et IFAT.

IFAT

Fédération Internationale pour le Commerce équitable

FLO

Fair Labelling Organisation

Une définition

IFAT a pour objectif d’améliorer le mode de vie des populations défavorisées dans les pays en voie de développement en reliant et en renforçant les organisations qui offrent des alternatives équitables face  aux structures et pratiques commerciales déloyales. Les membres d’IFAT se regroupent dans la solidarité et la coopération mutuelle pour créer une manière alternative et équitable de faire du commerce. IFAT est une fédération qui promeut le commerce équitable et constitue un lieu d’échange d’informations dans le but d’aider les membres à augmenter le profit des producteurs. IFAT a mis en place un système d’auto-évaluation entre ses membres.

FLO est la coupole internationale des organisations de labellisation des produits du commerce équitable comme Max Havelaar en Belgique. FLO n’achète ni ne vend de produits équitables. Elle agit comme une organisation indépendante qui gère un label de commerce équitable. Ce label est octroyé uniquement aux produits qui répondent aux critères internationaux du commerce équitable. Ceux-ci portent sur les conditions de production et les prix.

Afin de pouvoir donner cette garantie, FLO contrôle la chaine de transformation, du producteur au consommateur.

Site internet

www.ifat.org

www.maxhavelaar.be

 

Les membres en  Belgique

  • Oxfam-Magasins du monde
  • Oxfam-Wereldwinkels
  • Citizen Dream
  • Max Havelaar

Oxfam-Wereldwinkels est détenteur de la licence pour des produits alimentaires.

Oxfam-Magasins du monde est détenteur de la licence pour le coton.

Le type de produits

La démarche d’IFAT est particulièrement adaptée au secteur de l’artisanat.

La démarche de FLO est particulièrement adaptée aux productions agricoles.

Ne pas confondre «équitable», «éthique» «durable», «solidaire»

Des initiatives de responsabilité sociale des entreprises

= +/- commerce éthique

Des initiatives de responsabilité environnementale

+/- commerce durable

Des initiatives de récolte de fonds

commerce solidaire

Des pseudo labels

  • Fair Wear Fondation (Vêtements propres
  • Utz Kapeh
  • Common Code for the Coffee Community
  • Rainforest Alliance
  • Collibri (Colruyt)
  • Coffee Alliance
  • Efico
  • Partner’s Blend (Nestlé)

 

Pourquoi une reconnaissance légale ?

Une définition légale permettra une reconnaissance juridique du commerce équitable pour :

  • éviter l’érosion du concept de commerce équitable basé sur des critères forts (au vu de nouvelles initiatives de « pseudo » commerce équitable ayant vu le jour ces derniers temps)
  • éviter la confusion pour les consommateurs en évitant les messages dissonants à propos du commerce équitable (risque de multiplication de labels basés sur des standards de commerce équitable variables)
  • préciser la spécificité du commerce équitable par rapport à d’autres types de concept (commerce éthique, bio, durable, responsable, etc.)
  • disposer d’une référence claire de commerce équitable dans le cadre de l’octroi des marchés publics
  • ouvrir le jeu du commerce équitable à tout type d’acteurs qui en respecte les principes dans le but de maximiser son impact pour les producteurs du Sud

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *