Soutien officiel du Comité des Régions de l’Union européenne au commerce équitable

Le 10 février dernier, le Comité des Régions de l’Union européenne a adopté à l’unanimité une « opinion » soulignant la contribution du commerce équitable au développement durable.

Ces derniers mois, d’autres institutions de l’Union européenne avaient déjà pris position sur le commerce équitable. En mai 2009, la Commission européenne avait publié une communication. Plus récemment encore, en janvier 2010, c’est le Comité économique et social qui s’était fendu d’une opinion. Le Comité des Régions, composé de responsables locaux et régionaux des Etats membres de l’UE, est un organe consultatif dont la mission consiste à donner des avis sur la législation européenne à partir du point de vue des autorités locales et régionales.

Contrairement aux textes produits récemment par la Commission et le Comité économique et social, qui mettaient le commerce équitable sur le même pied que d’autres initiatives de « commerce durable », l’opinion adoptée par le Comité des Régions soutient très clairement le commerce équitable en reconnaissant sa spécificité. Il s’agit évidemment d’une excellente nouvelle, surtout dans un contexte qui voit se multiplier les initiatives commerciales « durables » moins exigeantes que le commerce équitable. Bien que ce type de document officiel n’ait pas d’effet contraignant juridiquement, il permet tout de même d’imprimer certaines tendances et a donc une influence réelle sur l’agenda politique. C’est pourquoi un important travail de suivi et de lobbying a été réalisé auprès du Comité des Régions par le « Fair Trade Advocacy Office », bureau de plaidoyer du mouvement du commerce équitable.

Alors que les dernières sorties d’institutions européennes avaient de quoi laisser perplexes les acteurs du commerce équitable, le résultat du travail de plaidoyer est cette fois encourageant, d’autant plus que l’opinion est orientée vers des effets concrets. Ainsi, le Comité des Régions appelle les autorités locales et régionales, les Etats membres de l’Union européenne et la Commission européenne à se joindre à lui pour soutenir le commerce équitable. Plus spécifiquement, le Comité insiste sur l’importance de définir une stratégie européenne et de lancer un plan d’action pour le commerce équitable au niveau des autorités locales et régionales. Enfin, le Comité considère que davantage de moyens devraient être consacrés au soutien au commerce équitable, particulièrement dans les Etats membres de l’UE où le commerce équitable est encore peu développé.

Espérons à présent que les autorités concernées, dont font partie la nouvelle Commission européenne et tous les niveaux de pouvoir régionaux et locaux de l’UE, entendront l’appel du Comité et passeront à l’action !

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *