Le travail des enfants reste la norme dans la fabrication des ballons de football

Le travail des enfants et les mauvaises conditions de travail restent la norme dans la fabrication des ballons de football

Treize ans après l’engagement solennel de l’industrie et des marques à mettre un terme au travail des enfants dans la couture des ballons de football, un nouveau rapport diffusé par la Campagne Vêtements Propres fait le point sur les conditions de travail dans ce secteur.

Le rapport met en évidence les problèmes suivants :

  • Le travail des enfants existe encore dans l’industrie pakistanaise en particulier dans le travail à domicile.
  • Des discriminations envers les femmes travaillant à domicile : elles sont les plus mal payés et constamment menacées de perdre leur emploi en cas de grossesse.
  • Heures supplémentaires excessives comme dans une usine chinoise où les travailleurs ont prestés 21 heures par jour chaque jour de la semaine durant un mois entier.
  • Environ 75% des 200 travailleurs interviewés au Pakistan sont des travailleurs temporaires et en conséquence n’ont pas accès aux avantages des travailleurs permanents ni à la sécurité sociale.

Appel à la FIFA

Durant cette dernière décennie, les acteurs clés du secteur y compris les grandes marques et la FIFA ont été régulièrement informés de violations des droits humains dans l’industrie des ballons de football. La Campagne Vêtements Propres est scandalisés qu’après autant d’années les violations des droits du travail y restent la norme et non pas l’exception.

La Campagne Vêtements Propres rappelle à la FIFA qu’elle est responsable de son sport et qu’alors que les supporters du monde entier sont impatients d’entendre le premier coup de siflet de cette Coupe du monde, ils espèrent aussi que l’industrie du ballon de foot tienne enfin ses promesses.

Vous aussi, écrivez à la FIFA !

En savoir plus :

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *