Délaver un jeans tue (VIDEO)

Pratiqué pour donner au jeans un aspect vieilli, le sablage est connu pour provoquer la silicose, une maladie mortelle. Il reste pourtant d’utilisation courante dans la finition des jeans.

Ignorant les appels de syndicats, d’organisations de défense des droits des travailleurs et de consommateurs et d’associations médicales, des marques et enseignes internationales de mode ne se sont toujours pas engagées à abolir le sablage de leurs filières d’approvisionnement.

Ecrivons aux marques et enseignes pour exiger l’abolition du sablage !

Question de style !

Le sablage est une des techniques utilisées pour donner au jeans un aspect délavé, usé ou blanchi. Un style qui rapporte cash : par effet de mode, les prix de ventes de jeans sablés sont bien plus élevés que ceux de jeans qui ne possèdent pas de telles finitions. Producteurs, marques et distributeurs ont ainsi trouvé un moyen bon marché pour accroître leurs profits !

Un style qui se paie cash !

En Turquie, au Bangladesh, en Chine, au Mexique, en Egypte, notamment, les sableurs de jeans courent un risque très important de contracter une forme aiguë de silicose, une maladie incurable et mortelle.

En Turquie, 46 travailleurs-sableurs sont morts des suites de silicose entre février 2009 et mai 2010. 1200 sableurs sont identifiés comme atteints par la maladie.

Ce n’est sans doute que la partie émergée de l’iceberg. En Turquie, la pratique de sablage se perpétue dans des ateliers non déclarés et l’identification des anciens travailleurs, souvent migrants, est très difficile. Selon les experts, la silicose toucherait en réalité près de 5000 travailleurs sableurs.

Abolir le sablage des jeans : la responsabilité des marques et enseignes

L’an dernier, Levis-Strauss, Hennes & Mauritz (H&M), C&A, Carrefour et plusieurs autres marques ou enseignes ont annoncé qu’elles allaient abolir le sablage dans leurs filières d’approvisionnement. Malgré les interpellations de la Campagne Vêtements Propres, d’autres ne se sont toujours pas engagé, malgré le fait, indéniable, que la vie de milliers de travailleurs est en jeu.

La Campagne Vêtements Propres demande aux marques et enseignes de jeans et habillement d’abolir immédiatement le recours à cette pratique meurtrière. Elle lance un appel aux consommateurs pour qu’ils les interpellent en ce sens et met à leur disposition des cartes d’action au visuel évocateur.

Et l’indemnisation des victimes ?

En Turquie, où le sablage manuel a été interdit en mars 2009 grâce à la mobilisation du Comité turc de solidarité avec les travailleurs-sableurs, l’heure est aujourd’hui aux procédures en justice pour que les travailleurs sableurs malades de silicose bénéficient d’indemnités. Le comité en appelle au gouvernement turc mais aussi à la responsabilité des marques et des enseignes.

Nous voulons que les marques assument la responsabilité des dommages causés et garantissent que les victimes du sablage des jeans bénéficient de soins et d’indemnisations appropriés.

Yesim Yasin, membre du comité.

Aucune marque ou enseigne ne s’est encore engagée en ce sens.

Partager!

2 commentaires sur “Délaver un jeans tue (VIDEO)

  1. Il y avait pourtant une solution plus simple que l’interdiction, l’obligation de porter un vrai masque, par un foulard….

    Maintenant les industries utilisent des méthodes chimiques nocives pour l’employé, la planète et le client final :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *