Les 11 arracheurs de pomme de terre OGM ne sont pas seuls

barbara-van-dijck

À lire également :

➨ Faisons le procès des OGM, pas celui des libérateurs de champs

➨ Pourquoi Oxfam soutient les activistes de pommes de terre

➨ Le site du Belgian Field Liberation Movement

Le 15 janvier, 11 citoyens inculpés pour association de malfaiteurs se sont présentés à la cour de justice de Dendermonde. Ils sont tenus pour seuls responsable d’une action de désobéissance civile menée avec des centaines d’autres citoyens : le remplacement de pommes de terre OGM d’un champ expérimental par des pommes de terre bio. Le but de l’action était de faire réagir l’opinion publique face au développement discret, mais important, des OGM en Belgique.

Manifestement, côté justice, l’intention est bel et bien de leur infliger une lourde gifle dans le but de les décourager dans leur combat. Ce sont en effet pas moins de 200.000€ d’amendes et des peines allant de 2 à 8 mois d’emprisonnement qui ont été requis contre eux. Côté citoyens, Oxfam-Magasins du monde s’est montré présent aux côtés des nombreuses associations, citoyens et des 60 personnes s’étant offertes comme comparants volontaires à ce procès. Nous avons organisé un petit déjeuner très convivial qui aura permis de renforcer la détermination de toutes et tous à défendre une autre vision de l’agriculture. Malgré le froid, nous étions plus de 400 personnes !

Les signataires de ce texte témoignent de ce que les « 11 de Wetteren » sont soutenus par un large éventail d’organisations elles aussi confrontées à la difficulté de porter au niveau politique des débats liés à des choix de société essentiels mais pourtant trop souvent purement et simplement écartés. Certaines d’entre elles, qui ont recours à des résistances sociales et environnementales non violentes (grèves, blocages, boycotts, désobéissance civile), sont également confrontées à une criminalisation.

Nous questionnons les méthodes utilisées pour imposer le choix d’OGM que la majorité de la population refuse. Les essais en champs visés par l’action de Wetteren sont une étape centrale avant l’introduction des OGM dans la chaîne alimentaire alors qu’il n’existe à ce jour aucun espace politique pour bloquer cette décision contraire à la volonté citoyenne.

Nous refusons la méthode qui consiste à n’inculper que 11 personnes sur les centaines présentes volontairement et librement lors de cette action clairement revendiquée comme une action de désobéissance civile. Plus de 80 personnes se sont d’ailleurs portées « comparants volontaires et solidaires » des inculpés, une première dans l’histoire juridique belge. Parmi les comparants se trouvent des paysans, des politiques, des personnes du monde académique, des représentants de diverses associations, des activistes environnementaux, de « simples » citoyens concernés. Leur comparution volontaire a jusqu’à présent été refusée par le procureur. Ce faisant, la justice s’obstine à ne pas vouloir reconnaître que les inculpés font partie d’un vaste mouvement social contre les OGM et pour une agriculture et une alimentation saine et durable.

En signant ce texte commun, nos organisations veulent donc rappeler que le débat doit être avant tout mené autour du développement d’OGM et de ses conséquences, autour de l’utilisation des fonds publics de recherche qui doit servir l’intérêt général plutôt que les intérêts privées d’entreprises, autour d’un système alimentaire et agricole qui réponde réellement aux enjeux sociaux et environnementaux. Des alternatives existent, telles que l’agro-écologie, la sélection végétale participative, lutte intégrée contre les parasites, … Elles renforcent des systèmes alimentaires plus autonomes et durables sans les rendre dépendants de l’agro-industrie. Pourtant ceux-ci ne bénéficient absolument pas de la même attention des pouvoirs publics. Le procès n’est donc pas celui d’une association de malfaiteurs, mais celui des OGM qui s’imposent contre l’avis de la majorité des européens.

PHOTOS

VOUS POUVEZ AUSSI:

  • Enregistrez un message de soutien : des messages vidéo de maximum 1 minute (max. 25mb) peuvent être envoyés depuis un téléphone mobile ou un ordinateur à video@dewereldmorgen.be. Des photos (1 photo par mail) et textes (max 500 signes) peuvent être envoyés via patat@dewereldmorgen.be Vous pouvez également ‘uploader’ vos images et textes sur www.dewereldmorgen.be/aardappelproces
  • Contribuez généreusement au compte de soutien BE59 5230 8045 6626 au nom de Crop Resistance (BIC: TRIOBEBB)
  • Achetez ou vendre de la bière de soutien aux Faucheurs. Vous pouvez l’acheter à Bruxelles, Liege, Namur, …. Pour les contacts, visitez fieldliberation.wordpress.com
  • Organisez une soirée à notre bénéfice, ou un débat.

Questions et info: field.liberation@gmail.com
Info sur l’action: fieldliberation.wordpress.com

PS Le tribunal de Termonde (Justitieplein 1 – Termonde) est facilement joignable par train depuis Bruxelles: 07h25 (voie 1), depuis Namur: 06h20 (voie 9), depuis Liège: 06h00 (voie 3)

Liste de signataires:

  • 11.11.11
  • Action Pour la Paix – MIR
  • Aide au Développement Gembloux (ADG)
  • Amis de la Terre – Belgique
  • Associations 21
  • Belgische Coalitie ‘Stop uranium wapens’
  • Bioforum Vlaanderen
  • Bond Beter Leefmilieu
  • Cense-équi-voc, asbl
  • Climaxi
  • CNCD-11.11.11
  • Corporate Europe Observatory (CEO)
  • Entraide et Fraternité
  • FIAN Belgium
  • Frères de Hommes
  • Friends of the Earth (Flanders & Brussels)
  • FUGEA (Fédération Unie de Groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs)
  • Greenpeace
  • Groen
  • Inter Environnement Wallonie
  • MAP (Mouvement Action Paysanne)
  • Nature & Progrès
  • Oikos
  • Oxfam-Magasins du monde
  • Oxfam-Solidariteit/Solidarité
  • Oxfam-Wereldwinkels
  • Rencontres et Continents
  • SOS Faim
  • Stichting Genethica
  • VELT vzw
  • Vivre…S, asbl
  • Vlaams-Socialistische Beweging
  • Voedselteams
  • Vredesactie
  • Wervel

Signataires individuels:

  • Caroline Copers, secrétaire générale Vlaams ABVV
  • Bart Staes, Député Européen
  • Thérèse Snoy, Députée Fédérale
  • Dirk Peeters, Parlementaire Flamand
  • Barbara Redant, conseillère Oosterzele
  • Louis De Bruyn, président Werkgroep Zaad-Vast
  • Paul Pataer, vice-président Liga voor Mensenrechten
  • Anton Nigten, doctorant Wageningen universiteit, WUR
  • Alma De Walsche, journaliste pour Mo*
  • Rob Veltman
  • Philippe Tyberghein
  • Wouter Cox
  • Fabien Vantilcke
  • Laima Paklons, bio-ingénieur
  • Domitilla Spencer
  • Bart Dalhuin
  • Catherine Baveye
  • Eléonore Visart de Bocarmé
  • Liesbet Van Sichem de Combe
  • Frédy Schollaert
  • Jean-Pierre Gabriel
  • Xavier Delwarte
  • Bernard Delforge, apiculteur
  • Yves André
  • Thérèse De Vriendt
  • Michel Fraiteur, apiculteur
  • Martine Verlinden

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *