Le mouvement international des Fairtrade towns

La plus grande campagne de commerce équitable. C’est prendre peu de risques que de présenter ainsi le mouvement des Fairtrade Towns [[highslide](a;a;;;)

Les villes du commerce équitable.

[/highslide]] (FTT). Jugez du peu : 1.136 communes, réparties dans 223 pays sur les cinq continents majeurs et bénéficiant du soutien de milliers de bénévoles, de militants, d’autorités locales, d’entreprises, de groupes religieux, écoles et universités et autres organismes communautaires [[highslide](b;b;;;)

Chiffres datant de juin 2012.

[/highslide]]. Comment le concept est-il né? Quel est le fonctionnement aujourd’hui de ces communautés ? Quelles perspectives pour le futur ? Exploration dans cette analyse de ce qui a pu amener ces différents acteurs à soutenir et promouvoir l’idée du commerce équitable à travers le monde.

La campagne Fairtrade Town 2000-2012

La campagne est née en 2000, dans une petite ville du Sud de l’Angleterre nommée Garstang.  C’est un groupe de bénévoles Oxfam, dirigés par Bruce Crowther, qui en est à l’origine : frustrés du manque d’implication de leurs concitoyens, ils organisent un repas au cours duquel ils font signer aux participants – églises, écoles, commerces, etc. – une promesse de vente ou d’achat de produits équitables. Suivent un vote de la population puis une résolution du Conseil communal, attirant les médias ainsi que la Fairtrade Foundation (le Max Havelaar britannique), qui développe durant 2001 une série de 5 critères génériques (voir encadré) permettant à n’importe quelle entité – ville, quartier, comté, etc. – de devenir officiellement une FTT. C’est chose faite pour Garstang en novembre 2001, qui reçoit pour l’occasion un certificat officiel de la Fairtrade Foundation [[highslide](1;1;;;)

Veillard P. Septembre 2012. Soutenir le commerce équitable via les dynamiques locales. Analyse Oxfam-Magasins du monde.

[/highslide]]. Dans les années suivantes, la campagne s’intensifie au Royaume-Uni (en juin 2012, on dénombrait 541 FTT) avec comme conséquence une augmentation des ventes et de la notoriété des produits issus du commerce équitable (en particulier les produits labellisés). Les premiers succès des FTT britanniques inspirent peu à peu des campagnes similaires en Europe continentale, puis aux Etats-Unis et même en Australie. Les mêmes critères de base sont utilisés de manière générique mais dans certains d’entre eux, des critères supplémentaires ont été ajoutés, par exemple en Irlande, aux Pays-Bas, en Belgique, en Pologne, au Canada ou au  Japon (voir encadré). L’approche italienne (Campagna Città Equosolidali) est intéressante, ayant promu l’organisation de marchés publics équitables par les autorités locales.

Les 5 objectifs génériques pour une FTT (ville, province ou région)

  1. Le Conseil adopte une résolution en faveur du commerce équitable et accepte de servir au sein de l’administration des produits issus du commerce équitable (par exemple lors de réunions, dans des bureaux et cantines).
  2. Une gamme de produits issus du commerce équitable sont disponibles localement (les objectifs varient entre les  pays).
  3. Les écoles, lieux de travail, lieux de culte et organismes communautaires soutiennent le commerce équitable et utilisent des produits issus de ce commerce dans la mesure du possible.
  4. Des événements sont organisés (et couvert médiatiquement) afin de sensibiliser et augmenter la connaissance générale de la communauté vis-à-vis du commerce équitable.
  5. Un comité de pilotage représentant les différents secteurs du commerce équitable est formé pour coordonner et développer les actions au fil des ans.

Exemples d’objectifs supplémentaires :

Belgique: promouvoir la consommation d’aliments durables et locaux.

Canada: promouvoir une consommation éthique et durable.

Irlande: avoir un nombre important d’écoles du commerce équitable.

Japon: contribuer à la revitalisation des communautés locales.

Pays-Bas: stimuler les entreprises dans leur démarche vers une plus grande responsabilité au travers de critères RSE. [[highslide](c;c;;;)

Responsabilité Sociétale des Entreprises

[/highslide]].

Pologne: exiger au moins deux écoles et une paroisse de commerce équitable dans la ville.

Aujourd’hui, les FTT sont définies sur le site de la campagne internationale, comme

Toute communauté au sein de laquelle les personnes et les organisations utilisent leurs choix quotidiens pour augmenter les ventes de produits du commerce équitable et contribuent ainsi à des changements positifs pour les producteurs et les travailleurs des pays en voie de développement.

Menée avec succès, la campagne est un outil pour la conscientisation et l’engagement des habitants des communautés locales à la consommation responsable et au commerce équitable. Exemple en Australie, où les « Lieux de travail du commerce équitable » ont acquis une grande popularité et ont permis d’augmenter fortement la consommation de thé et de café issus du commerce équitable. En Irlande, les concepts de commerce équitable et de développement durable ont été introduits dans les programmes scolaires suite à un projet intitulé « Fairtrade Schools ». Une nouvelle étape a été franchie en 2008 avec la création des critères « Nation du Commerce équitable » et la nomination la même année du Pays de Galles comme première Nation du Commerce équitable. Ces critères signifient, entre autres, que 100% des collectivités locales de la région ont des groupes Fairtrade travaillant à l’obtention du statut de nation de commerce équitable. Une campagne similaire est en cours de développement en Ecosse.[[highslide](d;d;;;)

A noter que le statut de province du commerce équitable est également possible. En Flandre, les provinces du Brabant flamand et d’Anvers ont ce statut depuis respectivement 2009 et 2011.

[/highslide]]

A qui appartient la campagne ?

On ne peut nier que les villes du commerce équitable ont été initialement mises en place par la Fairtrade Foundation afin de promouvoir le label Fairtrade. Dans de nombreux pays, la campagne est menée par les organismes labellisateurs affiliées à Fairtrade International (Fairtrade Labelling Organisations – FLO), qui définissent / adoptent les objectifs et emploient des coordinateurs nationaux. En Europe, sur un total de 25 campagnes nationales, 13 sont ainsi coordonnées par des initiatives FLO : Royaume-Uni, Irlande, Suède, Norvège, Finlande, Allemagne, Danemark, Autriche et République tchèque. Dans ces pays, la campagne est appelée « Fairtrade Towns », son nom traduit en langue locale et un logo unique proposé (développé par la Fairtrade Fondation). Dans la plupart de ces pays (notamment au Royaume-Uni, en Irlande, Suède, Norvège, Finlande, Allemagne, Danemark, Autriche), l’accent en matière d’identité visuelle est mis sur la promotion du label Fairtrade et sur le soutien aux ventes de produits certifiés. A noter cependant qu’en Allemagne et en République tchèque, une gamme variée de produits du commerce équitable (et pas seulement Fairtrade) est proposée.

Dans les autres pays, la campagne est menée indépendamment ou en coopération avec FLO, afin de promouvoir, de manière générale, la vente de produits (alimentaires et artisanaux) issus du commerce équitable, conformément à la charte des principes du commerce équitable. Un logo indépendant est ainsi développé et les mots Trade (Commerce) et Fair (équitable) utilisés séparément, à l’image de la campagne internationale (« Fair Trade towns » et non « Fairtrade towns »).

Même si elle est parfois gérée au niveau national par les initiatives FLO, l’une des forces de cette campagne est que dans la pratique, elle n’est pas détenue globalement par une seule et même organisation. Les stratégies et les activités communes sont de fait élaborées démocratiquement au travers du réseau international de coordinateurs nationaux (désignés par les organisations impliquées dans le développement de la campagne de chaque pays). Ces coordinateurs se rencontrent en face à face 1 ou 2 fois par an, notamment lors de la conférence internationale des villes du commerce équitable, qui a lieu une fois par an. La dernière (6ème dans l’histoire du mouvement) a eu lieu à Poznan, en Pologne, les 10 et 11 novembre 2012. Le reste de l’année, les coordinateurs sont en contact par vidéoconférence ou simplement par messagerie électronique. Bruce Crowther, fondateur de la campagne au Royaume-Uni, joue un rôle clé en tant que modérateur et ambassadeur international (avec le soutien de la Fairtrade Foundation [[highslide](e;e;;;)

Ce soutien financier courant jusqu’à fin 2012, B. Crowther est actuellement à la recherche d’autres sources de financement pour le futur.

[/highslide]]). Il a ainsi contribué à l’ouverture, en novembre 2011, de « FIG Tree » [[highslide](f;f;;;)

Le figuier.

[/highslide]], le premier musée de commerce équitable au monde, 10 ans après la naissance de la campagne des FTT à Garstang.

La naissance d’un mouvement international

Les coordinateurs se sont dernièrement beaucoup concentrés sur le développement de campagnes FTT au Sud, dans les pays mêmes où sont cultivés / fabriqués les produits du commerce équitable. Jusqu’à présent, 3 villes du Sud se sont auto-déclarées comme villes du commerce équitable : Perez Zeledon au Costa Rica, Alfenas au Brésil et Nouvelle Koforidua au Ghana. En 2011, un groupe de travail sur les villes du commerce équitable dans le Sud a été mis en place par les coordinateurs internationaux. La reconnaissance des FTT dans le Sud est une réponse à la demande de certaines communautés de producteurs de faire partie de la campagne internationale. L’idée est de réellement et concrètement impliquer les communautés locales des pays du Sud dans la définition des objectifs de campagne. Cette question a notamment été discutée lors de la conférence internationale de Malmö en 2010, avec comme principales conclusions :

  • La campagne FTT est une bonne opportunité de promouvoir le commerce équitable au travers des liens Nord/Sud.
  • Il existe de nombreuses opportunités de jumelages entre FTT : des villes en partenariat pour un monde meilleur!
  • La création d’une population locale sensibilisée aux bénéfices du commerce équitable pour les communautés est importante du point de vue de la coopération et de l’éducation au commerce équitable.
  • La ville de New Koforidua au Ghana (première FTT Africaine) est un exemple des liens que peut créer ce mouvement international. Le nombre de touristes a nettement augmenté depuis que la ville a gagné le statut FTT.

Défis pour le futur

Le potentiel de développement des FTT est important, ce qui pourrait créer de nombreuses opportunités pour la promotion des produits du commerce équitable et de ses producteurs. Le rapport d’évaluation « FTT evaluation report 2009 – We’re part of something huge » [[highslide](2;2;;;)

Taplin L. 01/05/2009. “We’re part of something huge!” An Evaluation of Impact of the European Fairtrade Towns Movement. Study undertaken on behalf of the Fairtrade Foundation, UK.

[/highslide]] montre ainsi une relation nette entre le niveau de développement de la campagne et les volumes de vente de produits équitables par habitant.

Néanmoins, la question de l’appartenance et du leadership du mouvement à l’international reste une source de forts déséquilibres et d’opportunités perdues. Comme l’indique le rapport Globe Scan 2011, il existe une forte corrélation positive entre le nombre de FTT dans un pays et la reconnaissance du label Fairtrade. De manière logique, FLO a identifié ces bénéfices et c’est la raison pour laquelle l’organisation soutient les campagnes dans les pays où aucune autre organisation n’est impliquée. Le problème est que cette hégémonie entraine l’exclusion d’un nombre important de gammes de produits du commerce équitable, ne fournissant que des produits labellisés par les fournisseurs traditionnels. On peut d’ailleurs se demander si ces pratiques sont conformes à la Charte des principes du commerce équitable. Cette situation peut également entrainer l’exclusion d’un nombre important d’organisations de commerce équitable potentiellement intéressées par la campagne FTT. Etant donnée sa taille croissante, l’un des défis pour le futur est clairement d’augmenter l’implication de ces organisations actuellement non parties prenantes. L’esquisse d’une collaboration entre FLO et la WFTO [[highslide](g;g;;;)

World Fair Trade Organisation : l’organisation mondiale du commerce équitable fédère l’ensemble des organisations de commerce équitable de la filière dite intégrée.

[/highslide]], avec le soutien technique de la FTAO, ne peut de ce point vue qu’être bénéfique à la campagne.

Tadeusz Makulski
Coordinateur de campagne FTT Pologne, membre CA WFTO- Europe, Polish Fair Trade Association.

Patrick Veillard
Service Positionnement – Expertise – Partenariat (PEP’s).

The international fair trade towns (june 2012)

Country Name of Initiative First Fairtrade Town Date of declaration No. of ‘Towns’
  International Fair Trade Towns 1136
UK Fairtrade Towns Garstang 2001-11-22 541
Ireland Fairtrade Towns Clonakilty 2003-09-22 48
Belgium (Flanders) FairTradeGemeenten Ghent 2005-07-01 117
Belgium (Wallonia + Brussels) Communes du commerce équitable* Bruxelles-Ville 2008-10-06 10
Italy Città Equosolidali Rome 2005-10-14 42
Sweden Fairtrade Cities Malmo 2006-05-17 46
Australia Fair Trade Communities Yarra, Melbourne 2006-05-01 8
USA Fair Trade Towns USA Media, Pennsylvania 2006-07-08 28
Norway Fairtrade-Kommune Sauda 2006-08-23 29
Canada Fair Trade Towns Wolfville, Nova Scotia 2007-04-17 15
Austria Faire Gemeinde – Unsere Gemeinde handelt fair! Wr. Neustadt, Enns 2007-05-12 74
Spain Ciudad por el Comercio Justo Cordoba 2008-04-08 5
Finland Reilun kaupan kaupunki Tampere 2009-08-05 6
Denmark Fairtrade By Copenhagen 2008-08-15 6
Brazil Cidade do Comércio Justo Alfenas 2008-12-26 1
Netherlands Fairtrade Gemeente Groningen/Goes 2009-03-09 24
Germany Kampagne Fairtrade Towns Saarbrücken 2009-04-02 86
France Territoires de commerce équitable Paris, Lyon + 12 others 2009-11-18 33
Costa Rica Pérez Zeledón 2009-10-06 1
New Zealand Fair Trade Cities Wellington & Dunedin 2009-11-30 3
Luxembourg Fairtrade Gemeng Differdange 2011-03-18 10
Japan Fair Trade Towns Kumamoto 2011-06-04 1
Ghana Fair Trade Towns New Koforidua 2011-06-04 1
Czech Republic Fairtradová města Litomerice/Vsetin 2011-09-14 3
Poland Miasta przyjazne dla Sprawiedliwego Handlu Poznan? Nov 2012 0

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *