La face cachée des marques

1-234d3ea83d5750ff2a51c53307277cad35e63adc

Dans le cadre de la campagne « Cultivons », Oxfam a analysé les politiques agricoles, les engagements publics et la supervision des chaînes d’approvisionnement de 10 entreprises du secteur alimentaire et des boisons : Associated British Foods (Mazola, Ovaltine, Twinings), Coca-Cola, Danone (Actimel, Volvic, Evian), General Mills (Cheerios, Häagen-Dazs, Old El Paso), Kellog’s, Mars (M&M’s, Snickers, Uncle Ben’s), Mondelez (Milka, Orea, Toblerone), Nestlé (Kit Kat, Maggi), Pepsico (Lays, Tropicana, Doritos) et Unilever (Knorr, Lipton, Ben & Jerry’s).

L’analyse porte sur 7 problématiques : les terres, les femmes, les petits agriculteurs, les travailleurs et travailleuses agricoles, le changement climatique, la transparence et l’eau. Et la sentence est lourde : ces dix géants de l’agroalimentaire négligent les droits des millions de personnes qui produisent leurs matières premières.

« Reconnaissant l’intérêt du développement durable, certaines entreprises ont pris des engagements importants et louables, déclare Jeremy Hobbs, directeur général d’Oxfam International.Mais aucune des dix grandes sociétés du secteur alimentaire et des boissons ne progresse assez pour rompre avec une tradition centenaire qui leur permet de tirer parti d’une main-d’œuvre et de terres bon marché pour réaliser des bénéfices colossaux et de fabriquer des produits de grande consommation à un coût social et environnemental inacceptable. Aucune n’obtient de bons résultats globaux. Ces dix sociétés doivent toutes en faire beaucoup plus. »

Consultez le classement de ces entreprises, découvrez ce qui se cache derrière vos marques préférées et agissez sur www.behindthebrands.org/fr.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *