Derrière les fragrances et le bien être ? Des projets et des producteurs !

Oxfam-Magasins du monde importe via CTM Altromercato, une organisation de commerce équitable italienne, des produits cosmétiques. Il s’agit de la gamme Natyr. Les produits agréables et naturels ne doivent pas nous faire oublier que les personnes qui contribuent à la fabrication ou la cueillette des matières premières sont des personnes souvent défavorisées qui défendent leurs droits et trouvent là une activité économique unique ou complémentaire. Dans tous les cas indispensable au développement social. A titre d’exemple voici quelques organisations qui en font partie. Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous rendre sur nos pages partenaires où se trouvent 18 profils de producteurs de produits entrant dans la gamme Natyr.

Ambootia – Inde

ambootia

Variété de thé blanc 

Produits concernés :  Déodorant délicat bio

900 producteurs

Darjeeling est une ville indienne en contre-bas de l’Himalaya. C’est aussi le berceau du thé indien. Dans ce contexte, Ambootia est une organisation qui se présente comme un laboratoire de développement communautaire et de protection de l’environnement.

A l’origine, Ambootia est le nom d’une plantation créée par les Anglais en 1861. Après la décolonisation, elle est devenue une entreprise privée qui, en 1994, s’est inscrite dans le cadre du commerce équitable et de la culture biologique. Situés à 1500 mètres d’altitude, les plants de thé génèrent des variétés de thé vert, noir et blanc. La culture du thé n’occupe qu’un tiers de la plantation. Le reste de la plantation est couvert de champs et de forêts.

Les profits tirés de la vente du thé dans le secteur du commerce équitable incluent une prime et sont répartis entre les producteurs et le personnel d’encadrement. Une partie des bénéfices sert au développement de l’agriculture familiale et à la plantation d’arbres. Une autre partie est consacrée aux projets sociaux (école, activités sportives), à la santé (pédiatrie, maternité, divers soins et médicaments) et à l’équipement des collectivités et des producteurs. L’objectif commun est de rendre la communauté des travailleurs autonome et de vivre en accord avec les principes du développement durable.

Chankuap – Equateur

Huiles essentielles

Produits concernés :

Chankuap a été créée par une Fondation qui se nomme “Ressources pour le futur”. Une organisation non gouvernementale est née pour permettre aux producteurs locaux de créer une activité économique viable et durable. Elle se situe en zone amazonienne, au sud-est de l’Equateur, près de la frontière du Pérou. La population indigène des Achuar Shuar travaille en collaboration avec la population métissée issue en partie des anciens colons.

Chankuap est une organisation qui s’est spécialisée dans le développement social des populations les plus défavorisées de la région. Le projet vise à valoriser le potentiel local tout en respectant l’identité des producteurs, leur culture et le patrimoine naturel amazonien. L’autogestion fait partie des coutumes, la solidarité aussi.

Les groupes de Chankuap fabriquent des huiles essentielles à partir de l’ishpink, une plante proche de la cannelle. Les huiles de gingembre et de l’unghuraua, une plante autochtone, font aussi partie des produits qui entrent dans la fabrication des cosmétiques.

SPFTC (Southern Partners & Fair Trade Center) – Philippines

Huile de noix de coco

Produits concernés : 

A l’origine, SPFTC aidait les paysans et les pêcheurs a s’organiser en réseau pour accéder au marché local. Tributaires des saisons et des fluctuations sur le marché des denrées alimentaires, ils étaient à la recherche de revenus complémentaires. C’est PFTC (Panay Fair Trade Company), organisation philippine de commerce équitable, qui les aida à se développer dans ce sens.

Depuis sa création, en 1996, SPFTC a étendu ses activités sur l’île de Cebu, où elle est située. A présent elle s’occupe d’artisanat, de la production de fruits exotiques, de la fabrication de fruits séchés et d’huile de fruits comme la noix de coco.

Sur le plan social elle dispense des formations, facilite l’accès au micro-crédit et promeut les principes du commerce équitable. Elle collabore aussi avec d’autres organisations locales actives dans l’aménagement du territoire et la diffusion de la culture, via les medias locaux.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *