fbpx

Bangladesh : les ouvriers réclament leurs droits

Bangladesh

Au terme de cinq jours de manifestations violentes, la plupart des ouvriers des usines textiles du Bangladesh ont repris le travail. La reprise du travail a fait suite à la promesse d’une augmentation de salaires – sans que le montant soit précisé – mais aussi à la menace du gouvernement de réprimer tout nouveau mouvement de protestation. En parallèle, les 11 et 12 septembre 2013, des réunions sur l’indemnisation des victimes du Rana Plaza d’une part et de l’usine Tazreen d’autre part se sont tenues à Genêve sous l’égide de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Seuls 11 marques et distributeurs sur les 30 identifiés comme clients du Rana Plaza et de Tazreen y ont participé. Les principaux groupes n’ont pas daigné faire le déplacement, au mépris total des familles des 1200 travailleurs tués et des 1900 blessés qui confectionnaient leurs vêtements.

Plus d’infos sur le site d’achACT

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *