Nouveau salaire minimum au Bangladesh. Encore très loin d’un salaire vital !

24 10 13 Sit-in stricke_NationalGarmentFedUnion

Jeudi 14 novembre, le gouvernement du Bangladesh a annoncé le nouveau montant du salaire minimum pour les travailleurs de l’habillement, soit 5.300 Taka mensuels (50,32 €). achACT dénonce le fait que ce nouveau salaire minimum est très loin de correspondre à un salaire vital et qu’il ne permettra pas à des millions de travailleuses et travailleurs de sortir de la pauvreté. L’annonce du gouvernement a d’ailleurs relancé une forte mobilisation des travailleurs qui a été fortement réprimée par la police et des hommes de main, provoquant la mort par balle de deux manifestants, de nombreux blessés et l’arrestation de plusieurs leaders syndicaux.

Alors que ce secteur procure au pays 76% de ses revenus à l’exportation, les travailleurs de l’habillement y sont toujours – et malgré l’augmentation – parmi les plus mal payés du monde.

Plus de 4 millions de personnes – principalement des femmes – travaillent dans le secteur de l’habillement au Bangladesh. Bien que le nouveau montant annoncé corresponde à une augmentation de 77% de l’actuel salaire de 3.000 Taka (28,48 €), il ne correspond, du fait de l’inflation, qu’à une faible augmentation du pouvoir d’achat et ne couvrira que 21% du salaire minimum vital dans ce pays, évalué pour 2013 par l’alliance Asia Floor Wage à 259,80 €. Le gouvernement lui-même, dans le cadre de son projet de réduction de la pauvreté, évalue à 18.000 Taka, le salaire minimum nécessaire pour une famille.

▶ Plus d’infos sur le site d’achACT

Vous souvenez-vous de l’incendie de l’usine Tazreen et de l’effondrement du Rana Plaza ? Les victimes n’ont pas encore été toutes indemnisées. Plus d’infos sur la suite des négociations pour l’usine Tazreen et pour le Rana Plaza.

Photo :  © National Garment Workers Federation

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *