Répression violente des manifestations au Cambodge : les marques doivent agir

1134-soldiers_n_civil-beating-zoom

Les 2 et 3 janvier derniers, au Cambodge, le mouvement de grève des travailleurs de l’habillement réclamant une hausse du salaire minimum a été violemment réprimé. Au moins 4 travailleurs ont été tués, 39 blessés et 23 manifestants ont été arrêtés. Les marques clientes des usines cambodgiennes doivent, d’une part, agir immédiatement pour que cette répression particulièrement violente cesse et, d’autre part, s’attaquer à la cause de cette situation, à savoir le maintien dans la pauvreté des travailleurs de l’habillement dont les salaires ne couvrent absolument pas les besoins vitaux.

Ces actions incluent :

  • Déclarer publiquement que toute future commande d’habillement ou de chaussures au Cambodge sera conditionnée à
    • La fin immédiate de toute violence vis-à-vis des travailleurs
    • La libération de toutes les personnes détenues suite aux manifestations et à l’abandon de toute charge contre elles
    • Le rétablissement du droit de grève et d’assemblée
  • Payer un prix correct aux usines, suffisant pour permettre eux employeurs de payer un salaire décent
  • Soutenir l’appel des travailleurs pour une augmentation substantielle du salaire minimum (à hauteur de 160 Dollars par mois)
  • S’engager à maintenir les volumes d’achat au Cambodge si les salaires augmentent.

Plus d’infos sur le site d’achACT.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *