Oxfam-Magasins du monde participera à la manifestation de ce jeudi 6 novembre

Photo :  Tineke D'Haese

Photo : Tineke D’Haese

Ce jeudi 6 novembre 2014, les syndicats appellent à une grande manifestation pour interpeller le gouvernement fédéral face à une série de mesures qui vont impacter une grande partie de la population.

Oxfam-Magasins du monde, Oxfam-Wereldwinkels et Oxfam-Solidarité participeront à la manifestation. Si vous souhaitez interpeller le gouvernement avec Oxfam, rendez-vous à 11h30 à la gare de Bruxelles-Nord devant le grand espresso bar avant les escaliers qui vont vers la tour WTC.

Voici quelques raisons épinglées.

Nous voulons construire la justice socio-économique en combattant les inégalités en investissant en faveur de services publics au service de tous. Or l’accord va, et cela nous rappellent les plans d’ajustements structurels imposés aux pays du Sud, dans le sens du démantèlement progressif des services publics. L’accord prévoit moins de personnel (un remplacement pour 5 départs) et moins de moyen pour les services publics (SNCB, la poste, les administrations, …).

Nous voulons construire la justice socio-économique en combattant les inégalités et les injustices. Or, l’accord accroît les attaques contre les travailleurs sans emploi, ce qui accentue la dégradation des salaires et des conditions de travail des travailleurs.

Nous voulons que la charge fiscale des personnes ou des entreprises soit répartie équitablement afin que les personnes qui ont plus de moyens contribuent davantage. Or, l’accord contient beaucoup de pages consacrées à la chasse aux fraudeurs (CPAS, allocations, santé), mais seulement quelques lignes contre la fraude fiscale et l’évasion fiscale pourtant évaluée à plus 30 milliards par an en Belgique.

Pour réduire les inégalités au Sud comme au Nord, nous voulons que le travail soit rémunérateur, en garantissant un salaire suffisant pour vivre, des conditions de travail décentes et la protection des droits syndicaux. Or cet accord contribue à l’abaissement des conditions de travail et des salaires pour les travailleurs du Nord, avec le saut d’index, le gel des salaires, l’allongement de la carrière, la modération salariale, la flexibilisation tous azimuts.

Nous voulons éviter de nouvelles catastrophes. Le réchauffement climatique a, déjà aujourd’hui, des conséquences désastreuses dans le quotidien de millions de personnes dans les pays du Sud. Or, l’accord ne prend aucun engagement chiffré pour les réductions d’émissions de gaz à effet de serre et n’a aucune mention des ambitions belges au Sommet de Paris en 2015.

Nous défendons une société respectueuse des droits fondamentaux pour tous. Or, l’accord stigmatise les migrants décrits quasiment comme des criminels qu’il faut empêcher d’arriver jusque chez nous. Parmi des mesures relativement précises : « Les centres fermés seront étendus » et le « renforcement de Frontex pour sécuriser les frontières et lutter contre l’immigration clandestine et les réseaux de traites des êtres humains ». Et l’agence Frontex est régulièrement accusée de favoriser des violations des droits humains.

Nous défendons une cohérence des politiques d’aide au développement. Pour financer ses engagements climatiques, l’accord prévoit que « les autorités fédérales continueront, par le biais de la coopération au développement, à contribuer au financement climatique international  ». C’est donc avec les moyens de l’aide au développement. Par ailleurs, l’accord réaffirme vouloir atteindre les objectifs de 0.7% du RNB[1] mais 3 pages plus loin, nous lisons que tous les acteurs devront « contribuer dans les années à venir aux efforts d’économie budgétaires ».

Nous voulons rendre plus juste le système de production, distribution, consommation. Or l’accordsoutient le « Transatlantic Trade and Investment Partnership » (TTIP) avec les USA, sans aucun débat démocratique alors qu’il risque d’impacter négativement les 99% de la population sur le plan social, environnemental et donner tout pouvoir aux multinationales.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *