fbpx

Prolonger l’élan de solidarité au-delà de nos frontières. Oxfam appelle la population à soutenir son action au niveau mondial

Dans un souci de contribuer à l’élan de solidarité qui est né en Belgique face à l’afflux de réfugiés, Oxfam s’est engagée à s’occuper de la coordination de la distribution des vêtements dans le Parc Maximilien. Une action qui s’inscrit aussi dans le cadre de l’action internationale d’Oxfam, notamment en Syrie et dans les pays voisins, et en Europe. C’est pourquoi, Oxfam appelle la population à soutenir cette action globale pour pouvoir répondre aux besoins de millions de personnes.

La Belgique se mobilise

La Belgique est le théâtre d’un élan de solidarité extraordinaire de la population et des acteurs de la société civile face au calvaire qu’ont vécu ces hommes, ces femmes et ces enfants venus de Syrie, d’Irak ou d’ailleurs. Au Parc Maximilien, particuliers et organisations se sont mobilisés pour leur fournir des soins, des vivres, un toit et des vêtements. La Plateforme citoyenne, qui coordonne en collaboration avec le Samu Social, l’ensemble de l’action, est appuyée entre autres par Médecins du monde et Oxfam.

Oxfam en soutien aux réfugiés à Bruxelles

Oxfam s’est donc engagée à s’occuper de la coordination de la distribution des vêtements dans le Parc Maximilien. Dans un premier temps, l’organisation a mis à disposition des vêtements déjà triés issus de ses magasins de seconde main pour pouvoir répondre au plus vite aux besoins. Pendant ce temps-là, des membres du personnel d’Oxfam sont venus encadrer, avec l’aide de la Plateforme citoyenne, les bénévoles spontanés qui se sont présentés pour le tri des affaires que les particuliers sont venus déposer en masse. Et ce afin de pouvoir organiser la distribution dans le Parc Maximilien.

Oxfam en soutien aux réfugiés à travers le monde

La plupart des réfugiés qui sont au Parc Maximilien ont fui les violences qui font rage dans leurs pays. Aujourd’hui dans le monde, on estime à plus de 60 millions, le nombre de réfugiés, déplacés internes et demandeurs d’asile.

Rien que pour la crise syrienne – qui a éclaté il y a déjà plus de 4 ans et a fait plus de 220.000 morts, rappelons-le -, on estime à 12,2 millions le nombre de personnes ayant besoin d’une assistance humanitaire. Soit plus de 4,1 millions de personnes qui ont dû quitter le pays, 7,6 millions qui sont déplacées internes et environ 500.000 qui sont restées chez elles mais ont besoin d’aide humanitaire. Au niveau des demandes d’asile auprès de l’Union européenne, les personnes d’origine syrienne arrivent en tête, représentant 18,5%, de ces demandes.

Oxfam vient en aide à ces réfugiés et déplacés, que ce soit à l’intérieur ou autour de la Syrie, sur les rives de la Méditerranée ou encore ici à Bruxelles, en soutien du mouvement citoyen qui y est né.

En Syrie et dans les pays voisins (Jordanie et Liban), notre action se concentre surtout sur l’installation de points d’eau potable, de sanitaires et la distribution de kits d’hygiène. En Italie, Oxfam met en place un programme d’accueil et d’assistance administrative, juridique et psychosociale pour les réfugiés qui arrivent au terme de leur traversée de la Méditerranée.

Une solution politique impérative, un accueil des réfugiés nécessaires

Liesbeth Goossens, responsable du plaidoyer humanitaire pour Oxfam :

Au-delà du travail humanitaire, Oxfam effectue un travail de plaidoyer politique afin que la communauté internationale se mobilise pour trouver une solution politique pacifique et durable au conflit syrien. La première étape est de mettre fin aux violences. La communauté internationale se doit de réagir. Et tant que cette solution ne sera pas atteinte, elle doit également respecter ses engagements. Des engagements qui concernent à la fois une contribution financière pour aider les populations sur place mais aussi l’accueil à fournir à ces personnes qui bravent la mort depuis des mois voire des années.

La population peut faire la différence

Oxfam appelle la population à faire un don sur le numéro de compte IBAN BE37 0000 0000 2828 avec la mention « Réfugiés syriens ». Les dons collectés serviront à financer l’action globale d’Oxfam pour les réfugiés. Cet appel a déjà été lancé en 2013. Mais il est toujours d’actualité compte tenu du fait que la communauté internationale n’a financé jusqu’à présent que 32% des besoins humanitaires des réfugiés syriens par exemple.

Par ailleurs, Oxfam a décidé de dégager de manière exceptionnelle 50.000 euros de l’action de collecte bisannuelle de vêtements en partenariat avec les magasins e5, collecte qui aura lieu 14 au 19 Les fonds dégagés seront alloués à l’action globale d’Oxfam auprès des réfugiés syriens. Une partie des vêtements collectés sera redistribuée aux réfugiés du Parc Maximilien en fonction des besoins.

Contact presse
Julien Lepeer
0476 64 57 36
Attaché de presse
Oxfam-Solidarité

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *