H&M des paroles aux actes !

3 ans après la signature par H&M de l’Accord de sécurité des bâtiments et la prévention des incendies au Bangladesh, les travailleurs risquent toujours leur vie en fabricant les vêtements pour H&M. De nombreux fournisseurs stratégiques de l’enseigne n’assurent toujours la sécurité des travailleurs.

Des travailleurs toujours en danger

news_1461744725L’analyse de la mise en œuvre de l’Accord Bangladesh, actualisée par la Clean Clothes Campaign début avril, montre que les travaux de mise en conformité des 32 fournisseurs stratégiques de H&M subissent des retards importants. Par exemple, 19 usines sur les 32 ne disposent toujours pas d’issue de secours sécurisées ou de portes coupe-feu, qui permettraient aux travailleurs d’évacuer le bâtiment en toute sécurité en cas d’incendie. 5 usines disposent aussi toujours de portent coulissantes ou pliantes et 3 de portes verrouillables.

Ces retards peuvent avoir des conséquences dramatiques. L’incendie de l’usine Matrix Sweater, fournisseur de H&M, en février a sonné comme un avertissement sérieux. Si l’incendie s’était déclaré une heure plus tard, nous aurions sans soute vécu une catastrophe aussi grave que celles de Tazreen ou de Garib&Garib, un autre fournisseur de H&M, dans lesquels sont respectivement morts 112 et 21 travailleurs, pris au piège face à des issues de secours bloquées.

Nous ne pourrons jamais éviter tous les incendies dans les usines, mais nous pouvons garantir les conditions d’évacuation sécurisée. Pour cela, H&M doit immédiatement mettre en œuvre les réparations nécessaires dans les usines.

AGISSEZ! H&M doit respecter l’Accord Bangladesh

  • Ecrivez à H&M
  • Relayez la campagne d’achACT sur Facebook et Twitter avec les hashtag #hmbrokenpromises et #achACT
  • rejoignez l’action d’achACT le 3 mai à 12h00 devant le magasin H&M de Namur (rue de l’Ange, 24)

H&M doit assumer son leadership

La question des retards dans la mise en conformité des usines ne concernent pas uniquement les fournisseurs de H&M. Cependant, en tant que leader du secteur, que client important de l’industrie du Bangladesh, que premier signataire de l’Accord et que membre du comité de pilotage de l’Accord, nous pensons que H&M se doit de montrer l’exemple à l’ensemble des signataires afin que chacun veille, au minimum, à ce que ses fournisseurs disposent d’issues de secours correctes qui permettent aux travailleurs d’évacuer en sécurité le bâtiment en cas de problème.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *