fbpx

Un crowdfunding belge pour du lait burkinabé de qualité

img_6899_0

Oxfam lance un financement participatif pour soutenir la mini-laiterie de Bittou, au Burkina Faso.

À l’occasion de la Journée mondiale du Lait, le 1er juin, Oxfam-Solidarité lance un financement participatif pour moderniser la mini-laiterie de Bittou, au Burkina Faso, et ainsi renforcer la filière locale face aux importations de lait en poudre en provenance de l’Europe notamment. Objectif : récolter 9.528 euros avant la fin du mois de juin.

Relancer la filière locale

Oxfam-Solidarité travaille depuis 2008 avec l’Union nationale des mini-laiteries et producteurs de lait local au Burkina Faso (UMPL/B) pour soutenir les producteurs et productrices locaux.

« Comment assurer une production tout au long de l’année ? Comment mieux faire face aux changements climatiques ? Comment écouler son lait et en vivre dignement ? Comment faire face à la concurrence du lait en poudre européen ? Voilà les questions auxquelles apporter des réponses. Cela passe par de meilleures techniques d’élevage, de gestion des pâturages, mais aussi par le développement de la filière du lait local, un renforcement des capacités de l’Union et des outils plus performants », explique Thierry Kesteloot, responsable du plaidoyer Souveraineté Alimentaire d’Oxfam-Solidarité.

La mini-laiterie de Bittou existe depuis 30 ans et presque tout se fait encore à la main. Sans modernisation des appareils, la laiterie ne peut pas traiter de plus grands volumes. De plus, dans un climat très chaud comme au Burkina Faso, le lait doit être traité rapidement et dans des conditions d’hygiène les plus sûres possibles.

Une première pour un projet de cette ampleur

C’est pourquoi Oxfam espère récolter au moins 9.528 euros via le financement participatif pour l’installation d’une machine de pasteurisation et d’une machine de conditionnement. A partir de 5 euros, les citoyens belges peuvent donc investir dans le développement de la filière locale via la plateforme crofun.com (mot-clé : laiterie) ou via oxfamsol.be/laiterie.

Ce type de financement est une première pour Oxfam en Belgique et un véritable test. La modernisation de la mini-laiterie de Bittou dépendra en effet des résultats crowdfunding.

Luc Colebunders, président de la Fédération belge de Crowdfunding, salue l’initiative :
« Oxfam est la première ONG de Belgique à financer un projet Nord-Sud de cette ampleur via un financement participatif. Tous les coûts du projet ont été clairement indiqués et les participants au crowdfunding pourront voir les résultats par la suite. La réussite du projet dépend entièrement de la participation des citoyens, il s’agit donc d’un vrai test pour Oxfam et les projets de ce genre. »

En pratique

Contact presse
Julien Lepeer
0476 64 57 36
Attaché de presse
Oxfam-Solidarité

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *