Répression au Bangladesh : les marques doivent agir !

achact-bangladesh

Depuis décembre 2016, une vague de répression des travailleurs de l’habillement et de leurs syndicats a lieu au Bangladesh, suite à un mouvement de grève pour exiger une augmentation des salaires. En effet, les travailleurs peinent à survivre avec leur salaire équivalent au minimum légal de 67$ par mois.

En représailles au mouvement de grève, les employeurs ont licencié plus de 1.500 travailleurs et ont déposé plusieurs plaintes non-fondées contre des dizaines de travailleurs et de dirigeants syndicaux. Au moins 24 travailleurs et dirigeants syndicaux ont été arrêtés et placés en détention par la police. Certains ont été maltraités ou menacés de torture voire de mort.

La majorité des usines à l’origine des plaintes fabriquent des vêtements pour H&M, Gap (Banana Republic et Old Navy), C&A, Inditex (Zara et Bershka), et Vanity Fair (North Face, Jansport, Wrangler et Lee).

Signez la pétition pour exiger des marques qu’elles agissent de toute urgence auprès de leurs fournisseurs afin qu’ils abandonnent les plaintes non fondées déposées contre les dirigeants syndicaux et les travailleurs.

Signez la pétition

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *