Rencontre avec Swapna, directrice d’EMA, actrice majeure du commerce équitable en Inde

À l’occasion de la journée mondiale du commerce équitable, Oxfam-Magasins du monde accueille cette année Swapna DAS, directrice d’EMA depuis 17 ans.

EMA (Equitable Marketing Association) est née d’une action politique, menée par un mouvement d’étudiants en faveur des habitants de petits villages qui bordent Calcutta dans le Bengal Occidental. Ces étudiants se sont penchés sur la situation des villageois et du chômage dans les villages isolés.   Depuis sa création en 1977, EMA est devenu un acteur majeur du commerce équitable mais aussi de l’amélioration des conditions des familles issus de petits villages isolés et des personnes marginalisées dans le pays. L’organisation encourage l’artisanat local et vise à renforcer l’intégration sociale de ces personnes tout en luttant contre l’exode rural.

EMA compte aujourd’hui plus de 200 membres, tous issus de familles de villages isolées « EMA est une grande famille, nous sommes tous au même niveau et nous entraidons quotidiennement » confie humblement Swapna.

Dans la coopérative située à Baruipur, ils fabriquent toutes sortes de produits à base de cuir, corne, coton (comme des sacs, des écharpes, des portes-feuilles, des instruments de musique, des bougies…) tous certifiés 100% Fair Trade. L’organisation se compose d’artisans, d’agriculteurs, de producteurs dont elle s’assure les qualifications requises et met d’autant plus un point d’honneur sur l’intégration des femmes de ces villages dont la vie est souvent très difficile.

« La priorité d’EMA est d’aider les gens qui en ont besoin » affirme la directrice.

EMA s’engage prioritairement auprès des mères célibataires et des personnes handicapées

Parmi ses nombreux domaines d’actions, EMA joue un rôle important dans l’amélioration de la situation des femmes seules et abandonnées.

Swapna  confie : “ Dans les villages, les femmes se marient très jeunes, elles ont des enfants très tôt et n’ont pas accès à l’éducation, elles doivent gérer leur foyer. Lorsque le mari a décidé que son épouse ne lui convenait plus, c’est là que la situation se dégrade pour ces femmes. Elles se retrouvent seules et sans argent. “ Elle rajoute que beaucoup d’entre elles sont alors obligées de se prostituer où d’aller travailler en ville comme bonne, elles sont exploitées, gagnent une misère et ont des conditions de travail déplorables. En travaillant pour EMA, elles reçoivent une formation et un travail et peuvent parfaire leur éducation et envoyer leurs enfants à l’école.

L’organisation aide  également les personnes handicapées «  Ce sont des personnes sourdes et muettes qui fabriquent nos bougies. Aujourd’hui, quand ils savent qu’une de leur bougie est allumée quelque part en Europe, cela leur procure beaucoup de joie et de la confiance. » livre fièrement Swapna. EMA apporte à ses membres de nombreux avantages : un salaire décent, des repas gratuits grâce à une cantine collective et un potager,  une couverture médicale mais aussi en fournissant des livres pour l’éducation des enfants.

Oxfam et EMA

EMA fait partie des nombreux partenaires commerciaux d’Oxfam-Magasins du Monde. Une sélection de leurs produits est vendue dans plus de 70 enseignes en Belgique. Ce partenariat offre à l’organisation une sécurité pour continuer leur travail et toujours améliorer leur production. En effet, Swapna nous confie qu’une partie des bénéfices est réinjecté dans de nouvelles infrastructures ou machines afin de faciliter le travail des artisans. Alors comment aider EMA ? En achetant leurs produits ! « Nous ne croyons pas au don, ça rend les gens fainéants, nous préférons gagner de l’argent grâce à notre travail » assure Swapna avec un petit sourire en coin.

Œuvrons pour le travail décent et l’artisanat et consommons équitable !

Partager!

2 commentaires sur “Rencontre avec Swapna, directrice d’EMA, actrice majeure du commerce équitable en Inde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *