Rapport d’enquête indépendant : « Oxfam-en-Belgique résolument attentive à l’intégrité »

Il ressort d’un examen indépendant que la direction, les collaborateurs et les volontaires d’Oxfam-Solidarité, d’Oxfam-Wereldwinkels et d’Oxfam-Magasins du Monde en Belgique prennent profondément en compte l’intégrité dans leurs actions. Cet examen de la politique des trois organisations en matière d’intégrité a été réalisé à la demande du ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, dans le contexte des récents développements liés à la branche britannique d’Oxfam.

Eva Smets, directrice générale d’Oxfam-Solidarité : « Nous sommes très satisfaits du rapport. Ce texte prouve qu’il règne au sein de notre organisation une culture d’intégrité morale et financière très largement ancrée et que nous méritons de conserver toute la confiance du public comme des autorités ».

Intégrité morale et financière

Des experts indépendants ont examiné la politique et les procédures en vigueur au sein des trois organisations Oxfam belges sur le plan de l’intégrité morale et financière. Ce rapport a été prescrit par le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, après le scandale qui a touché la branche britannique d’Oxfam. Les experts ont également interrogé les membres du personnel, les volontaires et une série de personnes clés des trois organisations.

Luc Van Haute, directeur général d’Oxfam-Wereldwinkels : « Cet examen nous satisfait pleinement. Il nous fournit de précieux conseils concernant l’optimisation et l’uniformisation de nos processus, qui viennent renforcer une culture d’intégrité déjà très largement ancrée chez nous, afin, justement, de continuer à garantir l’intégrité dans chaque aspect de notre fonctionnement quotidien ».

Conclusions

Les auteurs de l’enquête concluent tout d’abord que les trois organisations agissent avec un attachement profond à l’intégrité financière et morale. Ils relèvent notamment l’existence d’un code d’intégrité – récemment révisé – s’appliquant à l’ensemble des travailleurs, des procédures et des screenings des organisations partenaires, ainsi que d’un système d’examen par les pairs au sein du réseau des organisations Oxfam à travers le monde, au nombre de vingt au total.

En outre, ils formulent une série de recommandations visant à garantir un respect encore plus scrupuleux des règles en matière d’intégrité. Sont notamment évoquées dans le rapport la formalisation du code de conduite par le Conseil d’administration et la promotion plus franche de la procédure de lancement d’alerte, qui est à la disposition de toutes les organisations Oxfam dans cinq langues.

Charte d’intégrité

Oxfam-Solidariteit, Oxfam-Wereldwinkels et Oxfam-Magasins du Monde prennent également l’engagement de signer la nouvelle charte d’intégrité pour les ONG, annoncée aujourd’hui par le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo. En signant cette charte, les ONG confirment l’intégrité et le respect comme étant des valeurs fondamentales et elles s’engagent à prendre dix mesures concrètes pour appliquer une approche d’intégrité claire.

Pierre Santacatterina, directeur général d’Oxfam-Magasins du Monde : « Nous trouvons qu’il est important qu’Oxfam-en-Belgique joue les chefs de file en matière d’intégrité au sein des ONG et nous approuvons sans réserve la nouvelle charte d’intégrité. Nous prenons à cœur les bons conseils prodigués dans le rapport, dont nous nous servirons pour faire en sorte que les branches belges d’Oxfam agissent avec autant de maturité que possible en matière d’intégrité ».

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *