65 ONG proposent une nouvelle stratégie européenne sur le textile

Dans un contexte de crise du coronavirus qui fragilise grandement les producteurs et travailleurs textiles (voir notamment ici), il est plus qu’urgent de développer des actions pour mieux réguler le secteur et protéger les plus vulnérables ! C’est ce à quoi se sont attelé plus de 60 organisations de la société civile européenne, dont Oxfam-Magasins du monde.

Alors que la Commission européenne s’apprête à élaborer une nouvelle ‘stratégie globale pour le textile’ dans les mois à venir, ces différentes ONGs proposent dans une stratégie non officielle (ou ‘fantôme’) une série d’actions législatives et non législatives pour développer des chaînes de valeur textiles plus équitables et plus durables. Il s’agit ici de fondamentalement revoir le modèle commercial de cette industrie, qui génère depuis longtemps de nombreuses violations des droits du travail et de l’Homme ainsi qu’une immense pression sur notre environnement.

Comme l’indique Sergi Corbalán, directeur exécutif du FTAO et représentant la coalition, « les actions volontaires de l’industrie n’ont pas permis de mettre en place des filières textiles équitables et durables. Il est donc plus que temps pour une stratégie globale et cohérente, dans laquelle les mesures de chaque domaine renforcent les efforts déployés dans les autres ».

Les recommandations de cette stratégie incluent ainsi la mise en place:

  • D’une législation européenne sur la diligence raisonnable en matière de droits de l’Homme et de l’environnement. Celle-ci couvrirait l’ensemble des secteurs économiques mais comprendrait des exigences spécifiques pour le secteur textile. Une telle législation obligerait les entreprises à assumer leurs responsabilités, pour leurs propres activités mais aussi pour l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement.
  • De règles environnementales plus strictes, couvrant la manière dont les produits textiles vendus dans l’UE sont conçus et produits et la responsabilité juridique et financière des producteurs en matière de déchets.
  • D’obligations légales en matière de pratiques commerciales afin que les marques et les détaillants cessent leurs pratiques d’achat déloyales. Comme l’illustre de manière dramatique la crise du COVID-19, les marques peuvent impunément annuler leurs commandes et ce sans honorer les paiements, laissant les travailleurs sans salaire et un tas de produits invendables.
  • De réformes de gouvernance et une meilleure application de la loi dans les pays producteurs, afin de s’attaquer à la racine aux problèmes de durabilité au sein des chaînes de valeur textiles.
  • De contraintes plus strictes en termes de politique commerciale, afin d’utiliser le pouvoir de marché de l’UE pour favoriser les pratiques de production durable dans le secteur textile.

Retrouvez le texte complet de cette stratégie, le résumé exécutif, une brochure illustrant les principales propositions, une foire aux questions, ainsi qu’une mise en contexte dans le cadre de la crise du COVID-19 (le tout en anglais).

Cette page a été construite avec le soutien financier de l’Union européenne. Les contenus de cette page relèvent de la seule responsabilité d’Oxfam-Magasins du monde, et ne peuvent en aucune circonstance être considérés comme reflétant la position de l’Union européenne.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *