Malgré les obstacles du blocus, Oxfam continue de soutenir ses partenaires cubains

Oxfam International, qui compte 20 affiliés dans le monde dont Oxfam-en-Belgique, a récemment réitéré son appel à mettre fin au blocus que les États-Unis imposent à Cuba depuis près de 60 ans. Des entreprises belges, dont des banques, participent de facto à ce blocus, afin d’éviter d’être exposées à de lourdes amendes par les instances nord-américaines. Nous appelons le gouvernement belge à plaider au sein de l’Union européenne pour mettre un terme à ces mesures inhumaines imposées par les Etats-Unis, qui empêchent le transfert de fonds vers Cuba à des fins humanitaires en pleine pandémie de coronavirus.  

Oxfam-en-Belgique1 fait preuve d’une solidarité totale à l’égard des Cubain.e.s qui luttent contre le Coronavirus et qui souffrent de ce blocus. Nous continuons de soutenir nos partenaires locaux dans la construction de systèmes alimentaires qui résistent au changement climatique et réduisent les risques de catastrophes naturelles. Et nous poursuivons la vente de produits cubains dans les Magasins du Monde Oxfam. La crise actuelle représente une occasion à saisir pour les États-Unis de tourner la page et rétablir des relations normales avec Cuba’

Dans le récit suivant, on peut voir concrètement comment le blocus entrave le travail de Commerce équitable que réalise Oxfam Wereldwinkel.

Oxfam achète depuis plusieurs décennies des produits cubains issus du commerce équitable. Faire du commerce avec Cuba n’a jamais été une sinécure à cause du blocus commercial et est encore plus difficile depuis  l’administration Trump.

En 2018, Oxfam Fair Trade (OFT) a commandé un container de rhum cubain. Il aurait été payé avant le début du transport outre-mer. Mais ce paiement s’est très mal passé. Plusieurs banques européennes ont refusé de faire des transferts financiers vers Cuba. Il est évident que ce type de pratiques ne facilitent pas le commerce. Après 4 mois, Oxfam Fair Trade a réussi à faire passer le paiement. Mais de ce fait l’expédition des containers a été considérablement retardée

En 2019, OFT commande un nouveau container. Pour éviter un scénario similaire, OFT a utilisé un système alternatif de paiement (Ebury) grâce auquel l’argent est bien arrivé à temps à Cuba. Néanmoins, le container commandé est parti  presque 8 mois (!)  après que le paiement. 

L’administration compliquée pour l’exportation en est responsable mais aussi le fait que les accessoires nécessaires ne sont pas toujours disponibles à Cuba : les bouteilles, les bouchons, les étiquettes, … qui sont souvent importés via des fournisseurs, ce qui est très difficile à cause du blocus.  Inutile d’aller plus loin pour montrer combien des situations de ce type sont néfastes pour la chaine commerciale et la promotion du rhum cubain très apprécié dans les Wereldwinkels, dans les festivals et sur le marché européen. De plus, cela entrave le paiement d’une prime de commerce équitable aux producteurs de sucre cubains. 

En 2020,  le même problème apparaît. Actuellement OFT est en contact avec plusieurs instances cubaines pour acheter un lot important de vélos pour les producteurs de sucre certifiés Fair Trade  “Cela fait quelques mois que j’essaye de payer la prime via Oxfam à Cuba mais (à cause du blocus), c’est très dur” explique Marion Meyvis  (product manager pour l’Amérique Latine à Oxfam Fair Trade). 

Faire du commerce avec Cuba devient de plus en plus difficile chaque année. Mais Oxfam-Wereldwinkels et Oxfam Fair Trade continuent de se battre pour cela et notamment avec l’achat et la vente de rhum cubain. 
Au vu de la pandémie actuelle du COVID-19,  Oxfam International estime que le blocus contre Cuba doit à nouveau être évalué. Pour le moment, L’île ne peut pas se fournir correctement en matériel médical nécessaire. L’organisation fait appel aux gouvernements à l’échelle mondiale pour encourager la coopération afin d’arriver à des solutions globales et sans ambiguïté au sujet du corona virus. 

En ce qui concerne Cuba, également touchée, Oxfam International estime que le blocus imposé par les États-Unis doit être révisé de toute urgence. 
Les conséquences de la récession mondiale qui se dessine à l’horizon pourraient coûter plus de vie que le virus lui-même.

Montrer 1 note
  1. Oxfam-en Belgique regroupe Oxfam Wereldwinkels, Oxfam Magasins du Monde et Oxfam Solidarité

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *