fbpx

Let’s « queer » le débat écologique ! Entretien avec Brigitte Baptiste.

Dans la continuité de l’analyse du lien entre écoféminisme et crise écologique , ce texte s’intéresse au mouvement de l´écologie « queer » (en anglais queer ecology), qui traduit la convergence entre les luttes des minorités LGBTI+ et l´activisme environnemental. Ce mouvement, qui s´esquisse dès la fin des années 1970 avec notamment l’initiative des Radical Faeries, partage de nombreux points avec l´écoféminisme, ses messages et modes de revendication. Il propose en effet de penser conjointement les oppressions exercées sur les minorités sexuelles et de genre (considérées comme allant « contre-nature » dans les sociétés patriarcales et hétéronormatives), et sur la nature (que les sciences modernes ont opposée à la « culture »).

Estelle Vanwambeke

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *