fbpx

À Herve, le Nord et le Sud font bon ménage

Juin 2011
Publié dans le
Rubrique

Dans la petite ville de Herve, le magasin du monde Oxfam s’est développé en relation étroite avec tout un réseau de groupements et d’associations concernées par les solidarités tant locales qu’internationales. Un terreau fertile pour une dynamique en renouvellement permanent, dont nous ont parlé Yvette Waucomont, de l’association Li Cramignon, et Guy Simonis, de l’équipe locale d’Oxfam.

Nicolas Pieret

Depuis les années ‘70, le plateau de Herve est le théâtre d’une importante mobilisation de groupement de citoyens actifs dans les actions de solidarité avec des pays du Sud. Dans les années ’90 déjà, l’« Équipe de recherche et d’action pour le développement » (ERAD), fut à l’initiative d’actions de sensibilisation et d’interpellation des pouvoirs locaux pour un renforcement de la coopération au développement. A cette époque également, le groupement d’achats de produits alimentaires « Li Cramignon » (créé au début des années ’80), intègre des produits du Sud dans ses achats et s’associe à des actions de solidarité avec des peuples en lutte comme le Nicaragua.

A l’époque, l’ERAD était en relation étroite avec Entraide et Fraternité, tandis que Li Cramignon faisait partie du réseau local « De Bouche à Oreille », luimême membre de réseaux plus larges.

Un magasin, deux vitrines, trois associations

Dans cette dynamique solidaire, Oxfam n’était certes pas loin et l’ERAD avait déjà pour coutume d’organiser un Petit-déjeuner Oxfam chaque année. C’est donc tout naturellement qu’en 1999, un groupe de citoyens, associés à Li Cramignon et à l’ERAD, proposent à Oxfam-Magasins du monde d’ouvrir un magasin dans leur ville.

Porté par trois associations et doté de deux vitrines, le magasin propose alors de commercialiser les produits équitables d’Oxfam ainsi que des aliments de qualité produits dans nos régions : céréales, légumineuses, farines, oeufs, etc.

Pris en charge par Li Cramignon , l’axe « produits Nord » se double alors d’une action d’éducation permanente spécifi que. Objectif de la formule : permettre aux citoyens de redevenir responsables de leur consommation, tout en renforçant l’autonomie économique des agriculteurs de la région par la maîtrise de la filière et par la diversifi cation de la production.

Née de cette dynamique, une réelle convergence de pensée et une complémentarité quant au terrain d’action s’opère avec Oxfam : local pour Li Cramignon, global pour Oxfam-Magasins du monde.

Valeurs et principes partagés

Du fait de la collaboration prolongée avec Oxfam, les critères de sélection des produits « Nord » de Li Cramignon se rapprochent de plus en plus des critères du commerce équitable Nord-Sud. Et, au niveau pratique, une bonne communication entre partenaires, doublée d’une référence à des valeurs et principes partagés, a permis à cette collaboration de se poursuivre depuis plus de dix ans.

Lieu de convivialité et d’échange

Depuis plusieurs mois, un groupe de travail commun, ouvert à d’autres associations de l’économie sociale et solidaire, étudie la faisabilité de l’ouverture à Herve d’un espace commercial qui soit également un véritable lieu de convivialité et d’échange. Au-delà de l’équité des relations entre consommateurs et producteurs, il s’agit ici de participer à la revitalisation du centre urbain, d’offrir une vitrine pour d’autres associations ainsi qu’un espace de rencontre et de dialogue pour les habitants.

Communes du commerce équitable

Interpellés par cet élan solidaire, les pouvoirs publics ont également voulu apporter leur pierre à l’édifice. Grâce aux travaux de la Commission communale consultative pour la coopération au développement, la commune de Herve s’est inscrite, avec les communes voisines de Olne et de Thimister, dans le processus participatif « Communes du commerce équitable » initié par Max Havelaar et dont Oxfam-Magasins du monde est partenaire. Ce processus vise à diff user la consommation de produits du commerce équitable et à sensibiliser un maximum d’acteurs locaux. À l’image du magasin Oxfam de Herve, « Communes du commerce équitable » intègre également, outre les produits Sud, la question des produits alimentaires de qualité, locaux, de saison, et respectueux de ceux qui les produisent et de leur environnement. L’air de rien, ce magasin illustre bien le slogan « penser globalement, agir localement » : né d’une initiative citoyenne locale, il implique des acteurs du Nord et du Sud et renforce fi nalement les liens entre des citoyens du monde.

Pour en savoir plus sur le projet « Communes du commerce équitable » : www.cdce.be

 

Partager!

Un commentaire sur “À Herve, le Nord et le Sud font bon ménage

  1. Bravo a ces associations de Herve qui montrent qu’il n’y a pas “le Nord contre le Sud”, ni “le Nord ou le Sud”. Il y a “le Nord AVEC le Sud”.
    C’est un très beau projet. Y a-t-il d’autres projets de ce type en Wallonie? J’habite Gembloux et ai envie de trouver une manière de m’engager qui me botte!
    Avis à Oxfam!
    Bonne continuation en tout cas, c’est vraiment super!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *