Alura Amara : un projet au profit des ruraux marginalisés !

Décembre 2011
Publié dans le
Rubrique

En Indonésie, l’île de Java est l’un des endroits les plus denses au monde : on y dénombre 1019 habitants au km2 ! Ici, l’exode rural a atteint des sommets, générant des villes immenses, où le travail est rare. Face à ce constat, deux jeunes designers décident de créer Alura Amara en 1994, un projet d’artisanat avec un objectif de création d’emplois pour les jeunes dans leur ville natale.

Roland d’Hoop

Derrière le projet Alura Amara, se retrouve une philosophie de vie : il s’agit de mobiliser les ruraux marginalisés dans une activité économique qui soit aussi un moyen de transformation et de libération personnelles. L’idée est de responsabiliser, d’aider chacun à prendre son destin en main, d’être fi er de soi. Le projet vise l’autonomie des artisans via un emploi, un salaire décent, une formation technique et une sensibilisation à leur éducation citoyenne.

Si les salaires restent moyens, ils sont cependant supérieurs à la plupart des autres ateliers d’artisanat de la région, Ils donnent surtout droit à une prime pour la scolarité des enfants, une assurance soins de santé, une caisse de pension et un fonds commun pour les plus pauvres.

Egalité entre hommes et femmes

Dans la culture indonésienne comme dans beaucoup d’autres, la femme garde dans les faits une place inférieure. Chez Alura Amara, il n’y a aucune discrimination, ni dans les droits (égalité parfaite entre hommes et femmes), ni dans les tâches eff ectuées. Fait rare en Indonésie, les femmes y ont un congé de maternité de 3 mois payés.

Environnement

Alura Amara déploie beaucoup d’eff orts pour respecter l’environnement (système de récupération des eaux de teinture, réutilisation des déchets de bois),… Un projet solidaire de maraîchage a été lancé il y a quelques années. Dans cet esprit, un cultivateur est subsidié par la communauté pour produire du riz. Celui-ci est ensuite revendu à prix avantageux aux membres de la communauté.

Démocratie

Le projet Alura Amara favorise la participation démocratique et tend à rendre les membres plus indépendants et responsables. La coopérative fonctionne comme une communauté, avec une grande consultation des membres, des décisions prises en commun, des forums matinaux… Lors de ces forums, les membres cultivent leur éducation citoyenne en discutant en discutant des élections, des enjeux de société, de politique internationale, du commerce équitable, etc. L’organisation contribue ainsi à l’éducation citoyenne de ses membres. Une manière concrète de conjuguer l’humain, le social et l’économique.

IMPACTS

43 artisans (17 hommes et 26 femmes), dont beaucoup de jeunes

Accès à un emploi stable pour des personnes non qualifiées

Salaire plus élevé que la moyenne

Avantages sociaux : congé payé de maternité de 3 mois, prise en charge de la scolarité des enfants, assurance soins de santé et pension,…

Respect de l’environnement : système de traitement des eaux de teinture

Démocratie : forums matinaux

 

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *