Bonnes et mauvaises nouvelles de mars 2013

Mars 2013
Publié dans le
Rubrique

Pour en finir avec le green-washing | La victoire des sans-terres | Barbie à nouveau sur le gril | Le chiffre 2015

Pour en finir avec le green-washing

green-washing

Vous avez acheté une voiture verte, un détergeant écologique, un meuble en bois respectueux des forêts ou de l’eau en bouteille qui finance la lutte contre la désertification… Vous êtes sûr d’avoir agi en bon consommateur responsable. Pourtant, une étrange sensation vous empêche de profiter pleinement de votre bonne conscience. Et si tout cela n’était que du vent ? Et si, derrière les beaux slogans verts, se cachait surtout du « green-washing », c’est-à-dire un argument trompeur pour faire vendre des produits soit-disant écologiques ?

Ne restez pas sur cette mauvaise impression ! Inter-Environnement a créé un observatoire citoyen afin de répertorier les publicités trompeuses ou qui vous paraissent suspectes. Allez sur www.stopgreenwashing.be et lâchezv-ous. Une bonne manière d’éviter que d’autres ne tombent dans le panneau (publicitaire), et d’empêcher les marques de nous prendre pour des idiots.

La victoire des sans-terres

Venue de toute l’Inde pour parcourir les 350 km ralliant Gwalior à Delhi, une marée humaine d’exclus, de paysans sans terre, de minorités ethniques, d’intouchables… s’est réunie pour marcher sous la bannière de la non-violence et revendiquer leur droit d’accès à la terre et aux ressources naturelles. Au 11e jour, l’inattendu s’est produit: le gouvernement fédéral indien a accepté la plupart des revendications émises par Ekta Parishad, l’association à l’initiative de la marche. Il s’est engagé à promulguer une nouvelle loi agraire pour protéger les agriculteurs des expropriations et pour assurer leur sécurité alimentaire. Une victoire encourageante pour tous celles et ceux qui luttent pour la Souveraineté Alimentaire.

Barbie à nouveau sur le grill

barbie

Code de conduite = travail décent ? Une fois de plus, le géant du jouet Mattel prouve le contraire. Le rapport de l’ONG China Labour Watch est sans appel : Mattel n’a pas tenu compte des recommandations des audits précédents et continue de violer les dispositions de la loi chinoise sur les heures supplémentaires, la santé et la sécurité des travailleuses et travailleurs. La multinationale devrait modifier ses pratiques d’approvisionnement afin de s’assurer que le prix qu’elle paie et les délais qu’elle impose garantissent aux ouvriers un salaire décent.

Le chiffre : 2015

2015

Il faudra attendre la conférence de 2015 à Paris pour qu’un éventuel accord international sur le climat soit adopté. Pendant ce temps, le réchauffement climatique continue à faire de plus en plus de victimes dans les pays du Sud, pays les moins pollueurs.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *