Bonnes et mauvaises nouvelles de septembre 2014

Septembre 2014
Publié dans le
Rubrique

Un "made in Europe" pas toujours top | Kellogg et General Mills : zéro pour le climat | En chiffres : 500 000 € | Association de malfaiteurs non coupables

Un “made in Europe” pas toujours top

L’Union européenne garantit-elle un salaire décent à l’ensemble de ses habitants ? Le dernier rapport de la Clean Clothes Campaign montre que ce n’est pas le cas dans les usines de production de vêtements en Europe de l’Est et en Turquie. Salaires insuffisants pour vivre, heures supplémentaires non rémunérées, contrats précaires, … les pays se livrent une concurrence effrénée pour attirer les marques. Et tout cela, orchestré par l’UE grâce au système « Lohn » qui facilite la délocalisation des étapes de production.

Télécharger le rapport

Kellogg et General Mills : zéro pour le climat

Ces deux multinationales affichent un bulletin catastrophique en matière de lutte contre le changement climatique. Vous pouviez agir avec Oxfam en signant une pétition demandant de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Et par la même occasion, d’user de leur influence pour pousser les gouvernements et les autres entreprises à agir à leur tour. Avec 238.000 signatures, la pétition a porté ses fruits.

En chiffres : 500 000 €

news-500000

C’est la somme offerte par Monsanto aux paysans des Balkans (Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine) touchés par les inondations de juin 2014. Un bel élan de générosité désintéressée ! Il y a bien des esprits chagrins qui osent déceler quelques intentions cachées dans ce beau geste de la multinationale. Puisqu’en fait Monsanto n’offre pas de l’argent mais l’équivalent de 500 000€ en semences hybrides. De là à voir une manière facile d’écouler sa marchandise, il y a vraiment un pas que personne n’oserait décemment franchir… pour ceux qui l’oseraient malgré tout, lisez l’article en ligne disponible ici.

Association de malfaiteurs non coupables !

Le 3 juin, l’Institut Flamand de Biotechnologie a demandé un report d’audience dans le procès qui l’oppose aux activistes anti-ogm qui s’étaient attaqué à son champ expérimental en plein air à Wetteren. Il faut dire que l’acquittement de 54 activistes pour des faits similaires par une cour d’appel française, suscite l’embarras. La tentative de criminalisation d’un acte de résistance citoyenne semble bel et bien dans l’impasse. Tant mieux pour notre démocratie !

 

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *