CIAP Une organisation ambitieuse et participative

Décembre 2012
Publié dans le
Rubrique

CIAP (« Central Interregional de los Artesanos del Perù ») est une association sans but lucratif qui mène depuis 1992 plusieurs activités à Lima et dans d’autres régions du Pérou : production d’objets d’artisanat , développement du tourisme équitable, création d’une caisse d’épargne solidaire… Autant de projets qui prennent place dans un Pérou confronté au choc qui oppose tradition et modernité et aux conflits en lien avec l’exploitation des ressources minières.

Catella Willi

Composée de 21 groupes d’artisans organisés de manière collective, l’association CIAP permet à 700 travailleurs (2000 personnes si on inclut les familles) d’améliorer leurs revenus de manière régulière. Pour ces artisans, le soutien offert par l’association est d’autant plus important qu’ils vivent pour la plupart dans les quartiers pauvres de Lima et les hauts plateaux péruviens (Huancayo, Ayacucho et Puno). Les activités communautaires et sociales organisées par l’association sont primordiales pour les familles les plus défavorisées. Elles permettent entre autres de financer du matériel scolaire, d’acheter des vêtements et d’accéder aux soins médicaux. Les femmes sont les premières bénéficiaires des projets menés par CIAP. Nombreuses sont celles qui gèrent les entités locales ou sont actives en assemblée.

Micro-finance solidaire

Si la prime payée aux artisans est bien sûr appréciable, une autre dimension de l’action de CIAP retient l’attention. Très active dans ‘la micro-finance solidaire’, comme elle le définit elle-même, cette organisation invite les producteurs à s’organiser pour mieux gérer la production. Grâce à sa coopérative de crédit, ‘Cooperativa de Ahorro y Crédito’, et, soulignons-le, en l’absence d’un système de crédit accessible aux plus démunis, les artisans peuvent échapper aux usuriers. Le préfinancement des commandes par des organisations de commerce équitable comme Oxfam-Magasins du monde, permet également aux producteurs de ne pas s’endetter pour acheter matières premières et outils.

Un acteur local et international

CIAP est membre de WFTO (‘World Fair Trade Organisation’), l’organisation mondiale du commerce équitable. Au Pérou, CIAP est très active dans le cadre du ‘Mouvement pour un commerce équitable et solidaire’. Ses initiatives en faveur de la démocratie économique jouent également un rôle dans les communautés où se trouvent les artisans. Comme elle développe le marché local de produits artisanaux, son message est de plus en plus entendu par les acheteurs de ses produits mais aussi des pouvoirs publics qui s’intéressent à ses activités. CIAP organise régulièrement des événements pour la société civile et les pouvoirs publics afin de promouvoir sa vision collective du développement économique.

Un mode de fonctionnement démocratique

Les artisans de CIAP sont organisés de manière communautaire. Le fonctionnement des groupes d’artisans est basé sur le principe d’une assemblée qui organise les tâches et décide de la répartition des sommes allouées aux projets sociaux comme l’aide aux soins. Selon les groupes, ces assemblées ont lieu chaque semaine ou chaque mois. Par ailleurs, CIAP joue un rôle essentiel en servant d’intermédiaire entre les producteurs et les pouvoirs publics pour obtenir soutien alimentaire, bourses, aides techniques que ces artisans défavorisés et marginalisés ne pourraient obtenir seuls. De même, la valorisation des cultures et traditions artisanales indigènes fait partie des projets de CIAP. Ainsi, les artisans, leurs familles et leurs communautés trouvent dans cette activité économique bien plus qu’un gagne-pain. Il s’agit aussi de faire vivre et de partager leur identité culturelle !

Le Pérou en quelques lignes

Le Pérou est connu pour ses célèbres trésors touristiques comme le Machu Picchu, la forêt amazonienne, et les Andes. Pourtant ce pays de 30 millions d’habitants est confronté aux enjeux très contemporains liés aux matières premières et doit répondre au choc des cultures entre modes de vie traditionnel et moderne. Les activités du Pérou sont l’agriculture, la pêche, la culture des feuilles de coca, du papier, des minerais, du pétrole et des produits chimiques. Ses principaux partenaires sont les Etats-Unis et la Chine. La population est en grande majorité composée d’Amérindiens et de métis (d’origine mêlée européenne et amérindienne). Des écarts de revenus importants subsistent malgré la croissance économique. Par ailleurs, il existe de nombreux conflits autour de l’exploitation des mines d’or et de cuivre qui mettent en danger les ressources en eau et menacent les populations des hauts plateaux, notamment les agriculteurs.

Ichimay Wari : un groupe qui a opté pour le travail communautaire

Le groupe de producteurs d’Ichimay Wari est un des 21 groupes que compte CIAP. C’est celui qui confectionne les personnages de crèches en céramique. Situé à Lurin, au Sud de Lima, ce groupe a rejoint formellement CIAP en 2000. Il est formé d’artisans qui avaient connu de mauvaises conditions de travail imposées par des employeurs peu scrupuleux. Du coup, ils se sont regroupés pour s’intégrer dans le projet proposé par CIAP. Le groupe se compose de 18 coopérateurs dont l’activité se partage entre la céramique, le tissage et la confection de retables. Ils se réunissent tous les quinze jours et organisent deux fois par an une assemblée générale pour prendre les décisions importantes pour le groupe. Les artisans élus en assemblée dirigent pour deux ans les activités liées aux commandes, à la comptabilité, et à la planification de la production. Le contrôle de la qualité des produits est assumé par deux personnes nommées à cet effet. Les activités du groupe s’étendent à l’organisation d’événement s qui favorisent la vie communautaire. Ainsi des repas sont préparés par les artisans lors d’événements sportifs. Les artisans sont invités à unir leurs efforts pour partager les tâches de manière communautaire. Ils se joignent aussi à d’autres artisans dans les foires artisanales et organisent des concours de cadeaux à l’approche de Noël. Le groupe d’Ichimay Wari est également actif au niveau de la municipalité puisqu’il siège au Conseil participatif du développement de Lurin.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *