fbpx

Commerce équitable Nord-Sud, Nord-Nord ou Sud-Sud?

Mars 2011
Publié dans le
Rubrique

Le commerce équitable, un concept bien défini et connu de tous? Pas sûr. Chez nous, le terme de « commerce équitable » évoque d’abord l’importation et la vente de produits du Sud. Pourtant, les termes « commerce » et « équitable » ont chacun une portée qui va nettement plus loin et qui permet d’entrevoir un éventail plus large de pratiques commerciales « équitables ». Face à l’incertitude inhérente aux termes, nous avons choisi de donner la parole à différents acteurs du commerce équitable. Chacun d’eux se situe à une place bien différente, dans une organisation et dans un pays donnés, ce qui leur permet d’apporter un éclairage propre sur la question.

 

 

  • Elie Prévéral (France), responsable du centre de ressources de l’association française Minga;
  • Samuel Poos, coordinateur du Trade for Development Center;
  • Fredrick Masinde (Kenya), directeur du département commerce équitable d’Undugu.

Le commerce équitable, c’est uniquement l’importation de produits du Sud vers le Nord ?

Elie Prévéral: L’équité commerciale est une notion bien plus large que celle de commerce équitable, qui a été restreinte à l’importation de matières premières du Sud. Le commerce étant une activité universelle, il n’y a donc aucune raison de limiter le commerce équitable à une dimension Nord-Sud. D’ailleurs, Minga évite d’établir une distinction entre Nord et Sud et préfère se référer à des filières commerciales longues et courtes.

Samuel Poos: Des initiatives de commerce équitable Sud- Sud existent dans de nombreux pays: en Inde, en Afrique du Sud, au Ghana, etc. Le commerce équitable Sud-Sud a peutêtre même un plus grand potentiel que les flux Sud-Nord. Quant au concept de commerce équitable Nord-Nord, il est l’objet de débats mais il permet de poser la question légitime de l’équité commerciale au Nord.

Fred Masinde: Il est tout à fait possible de développer le commerce équitable à l’intérieur d’un pays. Travailler dans son propre pays comporte même des avantages: on y connaît mieux les consommateurs, l’environnement, etc. Cela limite donc la dépendance par rapport aux informations de l’extérieur. Actuellement, la plateforme kenyane KEFAT travaille sur le projet de développer un marché national de commerce équitable. Un projet est aussi en cours avec des organisations de pays voisins. Comme les différents pays de la région offrent des produits différents, il est possible de réaliser des échanges entre ces pays.

Les consommateurs du Sud peuvent-ils consommer équitable?

E.P.: L’établissement de relations directes entre producteurs et consommateurs est possible au Sud comme au Nord. Le commerce équitable Sud-Nord est une pratique historiquement datée et il existe d’autres possibilités de parvenir à l’équité commerciale.

S.P.: Il faut commencer par les sensibiliser. En Inde, un grand travail a été effectué pour encourager la consommation de produits artisanaux locaux. Le même travail peut être mené dans beaucoup de pays. La dynamique de sensibilisation est assez proche de celle développée dans le Nord, mais elle concerne des producteurs qui sont les concitoyens des consommateurs. Sur ce plan, on peut établir un parallèle avec la situation actuelle des producteurs de lait chez nous.

F.M.: Beaucoup d’habitants du Sud achètent déjà des produits équitables. Ainsi, les Kenyans achètent de l’artisanat équitable sur les marchés. Mais leur connaissance du commerce équitable reste limitée. Il faut donc les informer et les sensibiliser.

La population est déjà sensible aux questions abordées par le commerce équitable. Quand une entreprise est publiquement mise en cause pour ses pratiques – par exemple lorsqu’on apprend que les travailleurs d’une plantation sont soumis à de mauvaises conditions de travail – cette entreprise est sanctionnée par les consommateurs kenyans. Les organisations de commerce équitable doivent donc être présentes pour promouvoir une amélioration des conditions de travail, en profitant du soutien public dont elles bénéficient déjà.

Partager!

Un commentaire sur “Commerce équitable Nord-Sud, Nord-Nord ou Sud-Sud?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *