Communes du commerce équitable : une campagne ouverte sur le monde… Depuis votre commune !

Juin 2018
Publié dans le
Rubrique

Vous cherchez une façon d’agir localement pour un commerce plus juste, respectueux de l’humain et de l’environnement ? Alors la campagne « communes du commerce équitable » est faite pour vous.

Sophie Duponcheel

Un groupe local Oxfam à l’origine de la campagne internationale

Fin 1999, Bruce Crowther, avec son groupe de bénévoles Oxfam à Garstang (Royaume- Uni), a eu une idée lumineuse : ils décident d’inviter à un repas tous les acteurs clés de la commune : le maire, les chef.fe.s d’établissement, les dirigeant.e.s des groupes confessionnels et les chef.fe.s d’entreprise. A l’invitation du groupe local, les participant·e·s au repas signent une promesse d’achat et de consommation de produits issus du commerce équitable et de produits locaux. C’est ainsi qu’en avril 2000, vu le succès de cette action, les habitant·e·s de Garstang se décernent le titre de première ville équitable au monde. L’enthousiasme est à son comble, si bien que George Foulkes, un ancien sous-secrétaire d’État, n’hésite pas à déclarer que “la balise qui a commencé à Garstang peut se répandre comme une traînée de poudre à travers le pays entier et au-delà.” Personne à l’époque n’aurait pu prédire à quel point ces mots seraient prophétiques.

Active dans plus de 30 pays

En 2000, Bruce n’imaginait pas que la campagne prendrait autant d’ampleur au niveau international. En effet, aujourd’hui plus de 33 pays participent à l’initiative qui rassemble plus de 2000 « fair trade towns » : Londres, Madrid, Amsterdam, Bruxelles, Toronto, San Francisco, Bonn, Boston, Copenhague, Helsinki, Stockholm, la côte ouest du Japon… Depuis peu, des pays du Sud participent également à la campagne : le Ghana, le Costa Rica, le Brésil, l’Equateur, le Cameroun, l’Inde, le Liban, etc. Une véritable dimension internationale en quelques années !

Tous et toutes autour d’un même projet

On peut se demander pourquoi avoir créé une campagne à partir d’une commune ? L’intuition de départ était de rassembler les acteurs d’une communauté autour d’un même objectif : rendre la consommation et la production plus respectueuses de l’humain et de l’environnement. A travers des gestes concrets portés par toute une communauté, on crée du changement pour tendre vers une transition durable et pour soutenir les enjeux et réalités des producteurs·trices. Avec le recul, Bruce Crowther estime que “la campagne fair trade towns permet de placer le commerce équitable dans l’esprit de tout un chacun.e et de contribuer à le rendre plus courant, et à ce qu’il fasse partie de la norme“. La dynamique est bien lancée puisque chaque année, de nouvelles communes se lancent dans l’aventure !

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *