Tara : quand l’économie lutte contre l’exclusion

Juin 2012
Publié dans le
Rubrique

Nom de déesse tibétaine, Tara c’est aussi et surtout un acronyme pour ‘Trade Alte rnative Reform Action’. Créée à la fin des années 60, cette association indienne a dès son origine oeuvré pour offrir des perspectives de développement socioéconomique aux populations discriminées dans la région de Delhi, en particulier les Dalits.

Valérie Vandervecken

Forte de son succès, l’association a progressivement élargi son champ d’activités. Tant sur le plan géographique, en s’étendant vers les régions voisines du Nord de l’Inde, que sur la portée de son action.

L’association travaille aujourd’hui avec plus de 1 000 producteurs d’artisanat du Nord de l’Inde, majoritairement des femmes. Elle soutient ainsi activement la production et la commercialisation de leurs produits. Les artisans sont organisés, à des degrés divers, en une trentaine de groupes. Certains de ces groupes sont formels – Agra Bazaar, le groupe de producteurs de saponites (pierre à savon) est même devenu complètement indépendant – mais la plupart sont informels (groupes d’entraide, ateliers familiaux,…). Une partie de la production est aussi directement fabriquée dans les ateliers de Tara à New Delhi.

Financer des projets individuels

Dans le contexte de crise économique, la recherche de nouveaux clients est un défi majeur pour assurer des commandes et revenus réguliers aux producteurs. Ceux-ci bénéficient de conditions de travail et de revenus largement supérieurs à ceux du secteur conventionnel.

Sur le plan économique, les artisans ont également accès à des prêts sans intérêt. Un système d’épargne collective pour les femmes a été mis en place, afin de financer des projets individuels.

Ces groupes d’entraide sont très importants. Chacun connaît les problèmes des autres et si quelqu’un a besoin d’un prêt, il peut décider de l’aider. Ainsi, tout le monde réalise combien il est primordial de travailler ensemble. Ce système permet aussi aux femmes de ne pas tomber dans les filets des usuriers avec des projets qui n’aboutissent pas. Elles apprécient d’autant plus ce système qu’elles le gèrent eux-mêmes

expliquent Moon Sharma et Pankaj Mehndiratta, les dirigeants de Tara.

Lutter contre l’exclusion

En plus de son action économique, Tara s’attaque à l’exclusion. Elle met l’accent sur le développement participatif et la recherche de solutions locales par la communauté tout entière. Elle encourage également les artisans à valoriser leurs savoir-faire traditionnel en les complétant par des techniques modernes.

Pour permettre aux artisans et principalement aux femmes de développer leur autonomie, Tara a ainsi mis en place un programme de formation professionnelle et des centres d’alphabétisation pour adultes.

Campagnes et travail en réseau

Pour renforcer sa démarche, Tara mène des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer pour promouvoir les droits des femmes et dénoncer le système des castes. Ses campagnes mettent l’accent sur la lutte contre le travail des enfants, entre autres dans l’industrie du verre à Firozabad. Les enfants, anciens travailleurs de l’industrie, bénéficient par ailleurs de formations dans des centres d’éducation non-formelle mis en place par Tara.

Membre fondateur de WFTO (l’organisation mondiale du commerce équitable) et des Forums de commerce équitable asiatique et indien, Tara n’organise pas ces campagnes de manière isolée… Elle participe ainsi activement aux campagnes de promotion du commerce équitable et de dénonciation en Inde et au niveau international.

Respect de l’environnement Tara est très attentive à la protection de l’environnement. L’organisation encourage les communautés à trouver des solutions locales aux problèmes de sécheresse, de déboisement,… Tara veille à combiner des actions pratiques – programmes de plantation, réparation de ponts, recyclage, développement de produits et techniques les plus respectueux de l’environnement,… – et un travail de formation et de sensibilisation : célébration de la journée internationale de l’environnement, concours d’écritures d’essais ou de slogans environnementaux dans les écoles, promotion de l’écotourisme… Tara a encore beaucoup de pain sur la planche pour défendre les droits des exclus. Mais Moon a gardé toute son énergie militante pour faire face à l’avenir : “J’ai vraiment de la chance de pouvoir travailler aux côtés de tant d’autres groupes qui s’investissent aux quatre coins du monde pour changer les sociétés. Faisons de notre mieux pour renforcer ce mouvement !”.

Témoignages

Moon Sharma, présidente de Tara Projects

Mon père, le professeur Shyam Sharma, a fondé cette association. Il était convaincu que pour obtenir la paix et la prospérité, il fallait s’entraider et soutenir les plus faibles. Il a commencé à travailler avec les exclus, les Intouchables. Le commerce équitable était un outil idéal pour offrir un réel avenir à ces populations démunies.

Pankaj Mehndiratta, directeur de Tara Projects

Avec le commerce équitable, vous rendez les travailleurs autonomes. Faire partie d’un groupe les renforce, et cela renforce le projet.

Jagwati, une artisane de Tara Projects

Jagwati habite dans un bidonville au Sud de Delhi. «Quand je suis arrivée chez Tara, on m’a appris à faire des bijoux. J’ai pu apprendre un métier et devenir indépendante. Maintenant je peux me débrouiller toute seule et soutenir ma famille. Ma fille Kossum a pu entrer à l’université. Elle donne aussi des cours de soutien scolaire aux enfants du quartier.

Vikas Kumar, responsable du projet Education

Le travail des enfants est un énorme problème en Inde. L’éducation est un outil essentiel pour lutter contre la pauvreté. Nous sommes convaincus que chaque enfant doit aller à l’école pour avoir un meilleur avenir.

Pankaj Mehndiratta directeur de Tara Projects

Nous travaillons avec des matériaux recyclés, comme de vieux journaux, de la laine usée, des perles de papier, des emballages plastiques. Notre philosophie est de ne rien gaspiller et de privilégier le réemploi autant que possible.

 

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *