Tintsaba, au service du développement social au Swaziland

Avril 2012
Publié dans le
Rubrique

Tintsaba est une entreprise pas comme les autres. Implantée au Swaziland depuis 1985, elle est gérée par et pour des femmes. Coup de projecteur sur ce nouveau partenaire d’Oxfam-Magasins du monde.

Valérie Vandervecken

Implantée dans l’un des pays les plus pauvres du continent africain, Tintsaba se distingue par son approche globale des problèmes qui entachent la société. Fondée en 1985, elle s’est fortement développée depuis sa création, malgré un contexte socio-économique particulièrement difficile.

Un pays en souffrance

Voisin de l’Afrique du Sud et du Mozambique, le Swaziland connaît une grave crise économique dont les conséquences sociales sont dramatiques. Plus de 75% de la population dépend d’une agriculture de subsistance pratiquée sur des terres peu productives. Le taux de chômage avoisine les 35% et plus de deux tiers de la population vit avec deux dollars ou moins par jour. Le pays connait le taux de prévalence VIH-Sida le plus élevé au monde (environ 25%). Un tiers des enfants sont orphelins du sida et l’espérance de vie moyenne est de 32 ans.

Une entreprise en plein essor

Au départ, Tintsaba n’employait que 12 artisanes et gérait une boutique de vente au détail. Aujourd’hui, l’entreprise commercialise les produits de plus de 900 femmes sur le marché local, dans 4 boutiques, ainsi qu’à l’exportation.

Pour améliorer le revenu de ces femmes marginalisées, Tintsaba a développé une approche basée à la fois sur l’entreprenariat et les programmes sociaux, avec un accent mis sur la formation et le développement personnel. Une approche innovatrice récompensée en 2011 par le Be fair Award « for her » de la CTB (Coopération Technique Belge).

Retrouver la confiance en soi

Grâce à des formations techniques, les artisanes peuvent passer du statut d’artisane «novice » à celui de Maître tisserande et accéder à des revenus plus stables et plus élevés. Leur rémunération correspond au minimum à 50% du prix de gros. Au-delà de l’aspect financier, le travail permet à ces femmes de retrouver une véritable confiance en elles.

Une entreprise à finalité sociale

Tintsaba réinvestit ses bénéfices dans l’amélioration de l’activité commerciale à travers l’installation d’un système informatique, le développement de nouveaux produits…

L’entreprise participe aussi financièrement au développement de programmes sociaux tels qu’une clinique mobile homéopathique, une assurance santé, un programme d’épargne et de crédit, des tests des yeux, un programme de prévention du sida, des projets d’accès à l’eau et un programme d’alphabétisation.

Travail en réseau

Tintsaba a choisi de travailler au sein des réseaux de commerce équitable au niveau national, régional et mondial. A ce titre, l’entreprise sociale est l’une des portes paroles de SWIFT, le réseau de commerce équitable au Swaziland. Sa mission consiste entre autres à sensibiliser le gouvernement et la fédération des employeurs à une meilleure prise en compte des principes du commerce équitable. Une démarche qui vise également les artisanes et les clients, qui ne possèdent qu’une notion assez vague du commerce équitable.

Dans le respect de la terre

Tintsaba a développé des techniques de production respectueuses de l’environnement. Elle utilise principalement le sisal, une plante envahissante dont l’utilisation ne menace pas la biodiversité. Les teintures sont certifiées AZO-free et nécessitent très peu d’eau. Le développement d’une gamme de teintures organiques est en cours. Tintsaba mène aussi des programmes environnementaux tels que la plantation d’arbres, la formation du staff à la gestion des déchets,… Le bureau de Tintsaba est situé dans une réserve naturelle et le personnel est formé pour ne générer qu’un impact minimal sur l’environnement.

 

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *