Haïti : notre partenariat avec CAH reste plus que jamais debout

Mars 2010
Publié dans le
Rubrique

Après le terrible séisme qui a ravagé Haïti, Oxfam- Magasins du Monde s’est mobilisé en faveur de ses partenaires. Après l’urgence des premiers secours, il est primordial de relancer l’activité commerciale. Portrait de notre partenaire CAH , le Comité Artisanal Haïtien.

Valérie Vandervecken

Voir les produits de CAH vendus dans les Magasins du monde-Oxfam

Pionnière de la commercialisation alternative en Haïti, CAH fut créée en 1973 sous forme d’un centre de commercialisation : le « comité artisanal haïtien ». Son objectif : soutenir des groupes d’artisans des régions montagneuses et des quartiers pauvres de la capitale, Port-au-Prince, principalement par la commercialisation de leurs produits.

En 1989, l’association se transforme en fondation pour le développement de l’artisanat haïtien afin d’intégrer un volet de formation des artisans. Elle offre actuellement du travail et un revenu à quelque 200 artisans, regroupés essentiellement en petites unités familiales ou de proximité.

En milieu rural, CAH est souvent l’unique réseau de distribution auquel les artisans ont accès. A Port-au-Prince, l’association encourage les artisans à commercialiser leurs produits via des boutiques et galeries locales. Les débouchés locaux, dépendant en grande partie des touristes, sont fort limités.

Revenus décents et formations

Les prix sont fixés par les artisans eux-mêmes qui ont été formés au calcul de leurs coûts. N’étant pas des employés du CAH, les artisans n’ont pas à proprement parler de salaire. Ils peuvent néanmoins espérer un profit jusqu’à dix fois supérieur au salaire minimum légal en Haïti. Grâce à des revenus largement supérieurs à ceux d’un ouvrier travaillant en usine, les artisans sont désormais en mesure de scolariser leurs enfants.

Outre le travail de commercialisation des produits, CAH fournit aux artisans une assistance à la production qui prend la forme de suivi régulier de leur travail et de formations. Par le passé, CAH a aussi fourni aux artisans des sessions d’alphabétisation, de nutrition,…

Gestion durable des ressources

Dans un souci de gestion durable des ressources et de l’énergie, CAH encourage les artisans qui font le même type de travail, à se regrouper dans des ateliers communs afin de partager outils et sources d’énergie. Dans un même souci de protection de l’environnement, CAH a centré son activité commerciale sur une gamme de produits en fer recyclés fabriqués à partir de vieux tonneaux à huile.

Avant le séisme qui a ravagé Port-au-Prince début 2010, CAH avait pour projet de créer un centre de design et de développement de produits, une bibliothèque pour les artisans ainsi qu’un bulletin mensuel sur le secteur artisanal et les artisans en Haïti. Il va de soi que la priorité actuelle est d’aider les artisans à reconstruire leur habitat et ateliers et à reconstituer leur outil de production.

Valérie Vandervecken

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *