Indignation, mode d’emploi

Déclics #5 - cover

Mars 2011
Publié dans le
Rubrique

« Nous avons tué la peur ! »… un des plus beaux slogans apparus en Egypte et en Tunisie ! Cette capacité de s’indigner face à une injustice et d’oser l’exprimer, est une histoire vieille comme le monde. Au cours de l’histoire, de nouvelles inventions ont permis aux hommes d’échanger des idées, des émotions, des connaissances et de faire bouger leur société. Aujourd’hui, les « fous du rois » se comptent par milliers. Armés de leur GSM, ils peuvent organiser la résistance et envoyer leurs slogans et leurs images aux quatre coins de la planète.

Roland d’Hoop

Même si ces nouvelles technologies ont contribué au succès des révoltes de la jeunesse arabe, il faut les prendre pour ce qu’elles sont, c’est-à-dire des outils adaptés au mode de communication de notre époque. Car avoir un bon outil ne suffit pas : ce qui compte avant tout, c’est la force du message et l’impact qu’il aura sur le public que l’on vise. Autrement dit, il ne suffit pas de faire un buzz sur internet pour créer un réel changement social, il faut aussi que le message déborde dans la vie réelle et crée un rapport de force.

Un nouveau mot est apparu pour désigner un activisme mou, qui donne bonne conscience aux internautes mais qui ne change rien au fond des choses : c’est le « slacktivisme », fusion entre les mots slacker (paresseux, fainéant) et activisme. Ainsi, changer son profil en fonction de la cause ou de l’évènement, signer une pétition virtuelle ou cliquer sur un bouton « j’aime » sur facebook ne va sans doute pas changer la face du monde et ne remplacera jamais le poids d’une foule qui descend dans la rue. Mais cela peut être un premier pas, une première accroche pour amener une réflexion, un débat et peut-être une réelle mobilisation.

Comme beaucoup d’autres ONG, Oxfam est née d’une indignation, celle de jeunes étudiants d’Oxford révoltés par la famine en Grèce sous l’occupation nazie. Aujourd’hui, près de 70 ans plus tard après cette première étincelle, Oxfam est présente presque partout dans le monde. Ses militants ont gardé cette capacité d’indignation face à l’injustice et cette envie de partager les valeurs de solidarité et de justice. Tous les outils sont bons pour cela, du moment que le message parvient à atteindre sa cible !

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *