La face cachée de l’industrie du chocolat

Septembre 2019
Publié dans le
Rubrique

Les chocolatiers doivent prendre la responsabilité de leur chaîne de production. Ils peuvent faire en sorte que le producteur de cacao reçoive un revenu correct et que le travail des enfants et la déforestation cessent. Par le biais d'une législation adéquate, les pouvoirs publics peuvent les y contraindre.

  • Travail des enfants : en Côte d’Ivoire et au Ghana, 2,1 millions d’enfants travaillent durement dans la culture du cacao. Dans certaines régions de Côte d’Ivoire, on parle même d’esclavage des enfants.
  • Déforestation : la culture du cacao entraîne la disparition d’une grande partie de la forêt équatoriale. En Côte d’Ivoire et au Ghana, 30 % de cette forêt a été remplacée par des cacaoyers.
  • Extrême pauvreté : alors que le secteur du chocolat représente un chiffre d’affaires de 100 milliards de dollars par an, le cacaoculteur en Côte d’Ivoire ne gagne qu’un tiers de ce qui est nécessaire pour vivre dignement. C’est également la cause des autres problèmes liés à la culture du cacao.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *