fbpx

La Grande Distribution, un modèle étouffant

Mars 2010
Publié dans le
Rubrique

La Grande Distribution est devenue omniprésente dans notre vie quotidienne. En Belgique, ce sont près de 80 % de nos produits de consommation courante qui transitent par les quatre principales enseignes du pays. C’est dire si nos supermarchés sont parvenus à s’imposer, en quelques décennies, comme des acteurs incontournables !

Corentin Dayez

 

Grâce à cela ils ont acquis un pouvoir énorme dont ils tirent avantageusement parti pour accumuler toujours plus de profit. Dans leur chef, l’équation est on ne peut plus simple : mettre les consommateurs sous pression en les incitant à surconsommer des produits aux prix toujours plus écrasés. Ces prix, ils parviennent à les obtenir en exigeant toujours plus d’efforts et de sacrifices de la part de leurs travailleurs et producteurs. Ce modèle a cependant trouvé ses limites, comme le montre la catastrophe sociale que provoque le licenciement de plus de 1 600 travailleurs par Carrefour en Belgique.

Dans notre dossier, nous tentons de mettre en évidence les modes de résistance d’acteurs en butte au modèle de la Grande Distribution. Ils nous parlent de la publicité, du surendettement, du commerce équitable et de la campagne Asia Floor Wage : une initiative syndicale asiatique qu’Oxfam-Magasins du monde soutient avec les syndicats belges.

Ce dossier s’inscrit dans le cadre de notre campagne « Meilleur Marché », axée principalement sur la filière textile. Cinq enseignes présentes en Belgique y sont visées pour leurs mauvaises pratiques : Carrefour, Cora, Lidl, Aldi et Traffic.

 

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *