L’Open Food Network, un nouveau système alimentaire pour réunir toutes les forces positives

Mars 2018
Publié dans le
Rubrique

Le monde bouge à toute vitesse. Oxfam-Magasins du monde ne se contente pas de dénoncer les travers des multinationales ou des États. Nous voulons également mettre notre réseau et notre organisation à disposition des alternatives de l’agriculture paysanne, durable, ici comme ailleurs.

Théodore Gallez

Depuis quelques années, Oxfam-Magasins du monde vend des produits du « Nord », fabriqués en Belgique ou en Europe, à côté des produits du Sud. Comme dans le commerce équitable classique, ces produits doivent répondre à une charte spécifi ant des critères environnementaux et sociaux et être validé par la commission partenaire. Mais Oxfam veut également s’inscrire dans le mouvement de la Transition, en développant des synergies avec d’autres acteurs. Ainsi, le magasin « TransiStore » à Etterbeek réunit à la fois Oxfam-Magasins du monde, la coopérative Agricovert et un groupe de citoyen·ne·s portant les valeurs de la transition. De même, à Herve, Oxfam s’est associée à l’épicerie « Nos Racines ». Autre exemple à Malonne où l’équipe locale d’Oxfam a ouvert un dépôt avec les Paysans Artisans. À présent, Oxfam-Magasins du monde franchit un pas supplémentaire en déployant la version belge de l’Open Food Network, une plateforme internet qui a déjà fait ses preuves en Australie, en Angleterre, en France et dans d’autres pays.

Parfois, le meilleur moyen de réparer le système, c’est d’en inventer un autre.

L’Open Food Network, une plateforme internet « open source »

Open Food Network est un projet initié et développé en Belgique par Oxfam- Magasins du monde. Des initiatives de circuits courts foisonnent déjà un peu partout et répondent à une demande des consommateurs·trices pour l’accessibilité à une alimentation saine et de proximité. Mais il manquait encore un outil effi cace rassemblant ces différentes initiatives.

Mutualiser les énergies

Alors que l’enjeu des producteurs et des productrices est de valoriser leur “savoir faire”, ils et elles se voient souvent contraints de déployer des ressources importantes au développement d’outils de communication et de distribution propres, pas toujours performants et qui nécessitent une évolution technologique souvent manquante. L’Open Food Network est une réponse commerciale et logistique capable de fédérer les réseaux des circuits courts grâce à la mutualisation d’un outil commun sans but lucratif. Il s’agit d’une plateforme coopérative internationale « open source » qui rassemble, sur une carte interactive, les réseaux de producteurs, transformateurs et distributeurs de produits locaux, équitables et artisanaux. Son objectif est de promouvoir et accompagner la diversité des modèles de production, de transformation et de commercialisation qui reconnectent les échelons de la production et de la consommation.

Inclusif et transparent

Open Food Network se veut inclusif dans le sens où les producteurs·trices /revendeurs·euses sont référencés même s’ils n’ont pas l’obligation d’utiliser l’outil de commandes en ligne. Les descriptions renvoient, le cas échéant, vers leur site d’achat et/ou web. L’outil permet d’assurer la transparence tant sur l’origine des produits que sur leur qualité et la fi xation de leur prix.

Un commun numérique qui allie le global et le local

La plateforme a pour vocation d’évoluer constamment et d’être un outil de partage. Dès qu’une fonctionnalité est évaluée comme nécessaire par plusieurs utilisateurs/trices, des collaborations sont mises en place pour adapter le code de l’outil au bénéfi ce de toutes et tous. Cette adaptation est alors utilisable par l’ensemble des utilisateurs/trices à travers le monde. Cela permet des économies d’échelle importantes et un partage des connaissances et des compétences. Open Food Network permet d’améliorer le réseautage, de partager les expériences et de sensibiliser les citoyen·ne·s. Cet outil a la capacité de booster la souveraineté alimentaire de la Wallonie et de valoriser des produits du terroir provenant d’acteurs et d’actrices locaux. Concrètement, Oxfam-Magasins du monde a déployé l’outil. Chacun·e est invité·e à rejoindre la communauté pour utiliser, financer et faire évoluer la plateforme au gré des besoins.

Vous avez du temps, des moyens financiers ou des espaces pour favoriser les échanges commerciaux équitables, bio et locaux ? Ce projet a besoin de vous !
+32 499 646 553
openfoodnetwork.be
hello@openfoodnetwork.be

Pour un droit à une nourriture saine

Se nourrir de manière saine est-il un luxe réservé aux plus nantis ? Les personnes à faibles revenus sont-elles condamnées à la malbouff e ? Selon la Déclaration de Rome sur la sécurité alimentaire mondiale, les Etats doivent garantir à tout le monde « une nourriture suffi sante, saine et nutritive ». Or, la Belgique est le second pays européen produisant le plus de produits alimentaires et en même temps le deuxième plus grand gaspilleur en Europe (un tiers de la nourriture humaine jetée chaque année), avec 1 personne sur 7 dans la pauvreté (1 650 000 personnes) et près de 6% de sa population en situation de privation matérielle sévère.

Cette situation nécessite non seulement une politique de lutte contre les inégalités mais aussi la mise en place de systèmes alimentaires durables accessibles aux plus précarisés. Parmi les initiatives existantes, citons la plate-forme d’achats solidaires de la Croix Rouge, « Solifood » ou les épiceries sociales regroupées dans le réseau Répis. Certains CPAS proposent des épiceries solidaires et durables, comme Caba Jette en partenariat avec la coopérative Agricovert. Autre exemple avec la Ferme Delsamme qui dépend du CPAS de La Louvière et qui propose des programmes d’insertion socioprofessionnelle dans le maraîchage biologique, l’entretien d’espaces verts, l’événementiel, la formation d’ouvriers polyvalents et la restauration.

Mickaël Béji

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *