Moi je veux bien mais non

Juin 2013
Publié dans le
Rubrique

La rubrique prêt-à-porter à la mode de chez nous.

Olivier Bailly

Ils ont osé. H&M lance la collection ‘Conscious’ (collection printemps/été 2013 car les fringues durent deux saisons, c’est bien connu). Coton bio (entre 2 et 7% de leur stock annuel selon les sources…), produits recyclés. En égérie (et j’ai ri) Vanessa Paradis à l’intérieur mais cheveux au vent, pieds au vert version bohème à fleurs. La totale.

Dans la foulée, le groupe suédois, deuxième distributeur mondial de textile, entend récupérer des vêtements usés en vue de les recycler. Selon l’une des porte-paroles de H&M, Anna Eriksson (comment ils font les Suédois pour avoir toujours les mêmes noms de famille) « H&M veut créer une boucle fermée pour les fibres textiles ». Ca marche déjà en Suisse.

Récupérer des fringues pour faire toujours plus des fringues, beau projet. De un, vous videz la garde-robe de vos futurs clients ; de deux, vous les fidélisez avec un bon ; de trois, non seulement les gens achètent tous les étés la nouvelle mode, mais en plus, ils rachètent à chaque fois le même textile. Le leur. Redoutable.

‘Conscious’ se présente comme une collection ‘éco-éthique’ (sic). Carrément. Pas la peine de s’emmerder avec des labels existants. Quitte à raconter des bobards, autant aller jusqu’au bout. Prochaine étape : la chemise ‘durablo-fair’ et le froc ‘econickel-clean’.

Franchement, si H&M, sponsor de l’anorexie surbronzée, si H&M dont l’intensité du travail a provoqué rien qu’au Cambodge plusieurs centaines d’évanouissements de travailleurs depuis 2010, si H&M au profit de deux milliards d’euros et au salaire bangladais de 37 dollars mensuels pour 10 à 16 heures de travail par jour, donc si H&M se déclare éthique et responsable, alors qui ne l’est pas ? Dans le monde relatif de la justice sauce H&M, l’éco-tyran Kim Jong-un défend la simplicité involontaire, tandis que l’ONG Al Quaeda prône les droits de l’homme (surtout de l’homme d’ailleurs). Et la crise financière ? C’est probablement un clip vidéo.

Allez sérieux… pour fêter leur nouvelle virginité sociale, H&M a même participé à une ‘Pre-Oscar Party’ qui a vu le lancement en grandes pompes du programme ‘Conscious’, A côté des stars qui déclarent que « chic et durable forment un tout indissociable, quelle perspective excitante ! », j’ai bien regardé et je n’ai pas vu de trace à la ‘party’ de ces ‘ouvriers cambodgiens esquintés 70 heures hebdomadaire à 61 dollars mensuels pour fabriquer le t-shirt de Vanessa. Pas plus de ‘collaborateurs’ bangladais épuisés. Pas assez conscious sans doute. A moins qu’au contraire, ils ne la réveillent un peu trop, notre ‘conscience’…

unconscious

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *