Moi je veux bien mais non

Décembre 2013
Publié dans le
Rubrique

La rubrique de charité bien ordonnée d'Olivier Bailly

artisansLa fin de l’année déboule et j’ai les boules. Avec le sapin, arrive le cortège de sentiments guimauves et les décorations criardes, supposées rattraper notre grisaille des onze premiers mois. J’aime pas les fêtes de fin d’année. Mais j’aime encore moins les pubs des fêtes de fin d’année.

Champion toute catégorie de l’exploitation éhontée ? Douwe Egberts et son « Café pour tous ». Le principe est simple : vous achetez un paquet de café en décembre et Douwe Egberts « fait don de deux tasses de café aux Banques Alimentaires » explique la com’ de la multinationale qui se voudrait équitable[[highslide](1;1;;;)

En 2010, Douwe Egberts a intenté et perdu une action contre des communes néerlandaises qui voulaient s’approvisionner en café équitable. En Belgique également, un procès identique avec Douwe Egberts est en suspens.

[/highslide]] (ben voyons, et Bachar el Assad est prix Nobel de la paix…) Et d’ajouter « depuis le début de l’initiative il y a 11 ans de ça, on a déjà distribué presque 500 tonnes de café, soit l’équivalent de 100 millions de tasses de café. »

Il y a deux manières de voir cette action. La première : quelle société généreuse !

La seconde : charité bien ordonnée commence par soi-même. Avec cette campagne, Douwe Egberts réussit un coup double. Elle s’octroie l’image d’une société solidaire, en « offrant » l’équivalant de 4 % de ses ventes en café. Mais l’offre est sous condition. Que les choses soient claires : c’est donnant-donnant. Vous achetez son café, elle donne l’aumône aux SDF. Et 4% pour une telle opération de com’, ce n’est quand même pas Byzance. Surtout pour le troisième groupe mondial de cafés, qui enregistre en 2012 un bénéfice d’exploitation de 182 millions d’euros (en hausse de 10%) et un chiffre d’affaires de 1,344 milliard d’euros (hausse de 1,6%).

Si on s’en tient au seul territoire belge, Douwe Egberts a enregistré 42 millions de bénéfices. Rien que pour l’année 2012. Soit cinq fois plus que le généreux don de Douwe Egberts en…11 ans (deux millions de paquets de 250 g, soit l’équivalant de 8 millions d’euros).

Alors juste une question, pourquoi, si Douwe Egberts est si généreux (et si riche), ne pas directement donner aux banques alimentaires, discrètement, quel que soit le chiffre de ventes de décembre ?

Parce que « café pour tous » est tout bénef pour Douwe Egberts ? Merci qui ? Merci les pauvres, déguisés par la magie de Noël en argument de vente…

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *