fbpx

Quand le commerce équitable favorise le retour à la paix

Octobre 2012
Publié dans le
Rubrique

Les pays qui ont été touchés par la guerre, l’occupation militaire, les attentats ou l’oppression, ont souvent du mal à se relever économiquement : leurs infrastructures sont détruites, les forces vives du pays ont disparu ou ont fui, des générations ont été meurtries, tandis que les élites modérées ont été affaiblies, ce qui entraîne un risque de replis identitaires.

Corentin Dayez

Lorsqu’ils sont basés sur le profit à court terme, les modèles économiques mobilisent rarement les populations autour de projets fédérateurs et stabilisateurs. Dans de nombreux cas, l’action des acteurs économiques favorise les conflits et encourage les tensions, se nourrissant même parfois du chaos engendré par la guerre : négoce du diamant en Sierra Leone, exploitation du pétrole au Nigéria, au Darfour, en Irak, soutien de junte militaire, accaparement massif de terres arables par de grosses multinationales…

Comparé au commerce conventionnel, le commerce équitable offre des avantages d’ordre économique, social, culturel ou politique qui redonnent véritablement du sens à la transaction commerciale. En mettant en avant SOPACDI, partenaire congolais de la région du Sud Kivu, Oxfam-Magasins du monde en fait aujourd’hui la brillante démonstration.

Source : CTB, agence Belge de développement. Aout 2010. Le commerce équitable en zone de conflit.

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *