Une graine d’espoir en terre occupée

Mars 2015
Publié dans le
Rubrique

En Palestine, les effets de l’occupation se font ressentir dans tous les aspects de la vie quotidienne. L’accès aux terres par exemple est devenu un vrai casse-tête : à cause des conflits armés, du déplacement des populations, de l’expansion croissante des colonies, de la mise en place de « zones de sécurité » et de la construction du mur, les Palestiniens sont souvent privés d‘accès à leurs terres agricoles.

Sébastien Maes

À la fin des années 1980, des agronomes palestiniens créent l’UAWC. Depuis lors, ils ont mis en place toute une série de projets soutenant les petits producteurs dans la défense de leurs droits et dans la rentabilité de leurs activités. Sur le terrain, l’UAWC appuie les agriculteurs dans toutes les phases de leur travail, de la production à la vente, sur les marchés nationaux et internationaux, en passant par la transformation. Afin d’assurer la pérennité des activités des bénéficiaires, ils se basent sur les principes de la coopérative et du commerce équitable. En effet, l’UAWC a obtenu, début 2010, la certification FAIRTRADE pour la production et la vente de ses produits.

uawc

Des semences de résistance

En 2003, l’UAWC a commencé à développer une banque de semences locales afin de mettre à disposition des agriculteurs des semences adaptées à l’environnement et aux caractéristiques des sols de la région. Leur utilisation augmente considérablement les chances d’avoir des récoltes abondantes et, contrairement aux semences génétiquement modifiées, les semences locales peuvent être produites, stockées et améliorées par les agriculteurs. Cette banque de semences permet d’améliorer la qualité et la quantité des cultures. Mais elle permet aussi de cultiver des céréales et des légumes plus rentables car plus rares et donc plus chers. En 2013, 150 familles d’agriculteurs ont utilisé ces semences. Pour les agriculteurs palestiniens, il ne s’agit pas seulement d’une action économique, mais aussi d’un geste politique contre l’occupation, dans la mesure où ces semences entrent en concurrence avec celles produites par les laboratoires des entreprises israéliennes.

uawc-graines

Des dizaines d’hectares de terres agricoles réappropriées !

L’UAWC possède une unité juridique qui travaille directement avec des organisations palestiniennes pour informer les agriculteurs de leurs droits et lutter contre les politiques d’occupation israéliennes qui fragilisent le secteur agricole palestinien. En 2013, l’organisation a réussi à stopper légalement l’expropriation de 4,5ha de terres agricoles palestiniennes. L’UAWC lutte aussi pour la réappropriation de terres se trouvant dans des zones marginalisées par la construction du mur ou par l’implantation de colonies. L’organisation est aussi active à Gaza, où elle cherche à récupérer et à réhabiliter des terres endommagées durant les conflits. En 2013 toujours, 15ha ont ainsi été récupérés. Cette même année, l’UAWC a planté des amandiers sur 2,5ha et a réhabilité 147ha de terres. Malgré les obstacles dus aux politiques d’occupation, l’organisation parvient à ouvrir des routes agricoles facilitant l’accès à des dizaines d’hectares de terres.

Une organisation reconnue pour son travail de plaidoyer

Sur le plan international, l’organisation représente, au sein de la Via Campesina, les organisations palestiniennes travaillant dans le secteur de l’agriculture. Le but de l’UAWC est de construire un mouvement fort de paysans, au niveau local et dans le monde arabe, en travaillant avec d’autres organisations afin de mettre en place les fondements qui permettront à la Palestine d’atteindre la souveraineté alimentaire. Créée il y a plus de 25 ans, cette organisation a su s’adapter à un contexte toujours plus complexe et hostile sur un territoire fortement affecté par l’occupation. Les producteurs ont retrouvé des terres et par la même occasion une dignité. Derrière ce projet se trouve les germes d’une future économie palestinienne basée sur un savoir-faire et une culture ancestrale.

uawc-drapeau

L’UAWC & Oxfam à Gaza

Oxfam mène avec l’UAWC divers projets en soutien au monde paysan :

  • réhabilitation des serres destinées à la production agricole dans la bande de Gaza
  • réhabilitation du matériel destiné aux pêcheurs gazaouis
  • création de jardins potagers privés permettant de subvenir aux besoins de familles entières, et ciblant en priorité les femmes chefs de famille.

uawc-barque

Partager!

Un commentaire sur “Une graine d’espoir en terre occupée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *