fbpx

L’exploitation des enfants n’est pas une fatalité
Cahier thématique - Septembre 2010

À l’occasion de la campagne “L’esclavage des enfants, c’est dégoûtant“, Oxfam-Magasins du monde lance un nouvelle outil : les Cahiers thématiques. Publiés quatre fois par an (un par saison), ces cahiers compilent des analyses de fond sur un thème précis : état des lieux, alternatives, situation de nos partenaires… Un outil pour aller plus loin et faire le tour de la question.

Dans la production de cacao en Afrique de l’Ouest, plus de 100.000 enfants sont obligés de travailler dans des conditions qualifiées par l’Organisation Internationale du Travail comme les pires formes de travail des enfants. Plus de 10.000 d’entre eux sont même victimes d’une traite totalement illégale.

Pour Oxfam-Magasins du monde, cette réalité est inacceptable et le fait savoir en menant la campagne L’esclavage des enfants, c’est dégoûtant ! Mais, dénoncer, c’est bien, proposer, c’est mieux ! C’est pourquoi cette campagne rappelle aussi que les principes du commerce équitable peuvent servir de base à une amélioration durable de la filière du cacao, plus juste pour ces milliers d’enfants exploités. Car, qu’on se le dise, le commerce équitable est accro aux droits des enfants !

Ce premier Cahier Thématique a pour objectif de vous faire voyager au coeur de la problématique chocolat et de vous aider à mieux en cerner les différents composantes. Il est composé de cinq analyses réalisées par Oxfam-Magasins du monde. Chacune d’elles apporte des éléments importants pourcomprendre les enjeux actuels liés à la production du chocolat et les débats qu’ils soulèvent. Elles témoignent également de la réalité concrète du commerce équitable, dont celle de nos partenaires. Une réalité qui est loin d’être évidente, mais qui montre qu’il est possible de prendre les choses en main pour que l’esclavage des enfants ne soit plus jamais une réalité en Afrique de l’Ouest.

Avec ces lectures, nous espérons vous convaincre que consommateurs, entreprises et décideurs politiques, nous avons tous un rôle à jouer pour donner à notre chocolat une saveur supplémentaire, celle de la justice !

Retrouvez ces cinq analyses et des informations complémentaires campagne : www.omdm.be/chocolat