Le crowdfunding non financier en Belgique, un bon outil pour les associations ?
Étude - Décembre 2017

Le crowdfunding ou financement participatif est un phénomène récent qui se développe très rapidement. Le mot peut désigner différentes formes de financement et d’objectifs. Toutes ont cependant en commun de chercher à récolter de l’argent auprès d’un public large via une plateforme internet spécialisée.

Le crowdfunding permet un contact entre les contributeurs et les porteurs de projet que n’offrent pas les prises de participation classiques. Pour cette raison, il est parfois qualifié de financement en « circuit court ».

Ces différentes caractéristiques peuvent faire apparaître le crowdfunding comme un outil  intéressant pour les asbl, ONG et autres associations qui ont l’habitude de faire appel aux dons du grand public pour financer leurs projets et leurs activités. Ces associations peuvent également être intéressées par l’interactivité et les possibilités de sensibilisation offertes par l’outil.

En 2017, Oxfam Magasins du monde a franchi le pas et décidé de lancer un crowdfunding pour soutenir un projet dans le cadre de sa campagne « Une autre mode est possible ».

Objectifs de l’étude

L’objectif de la présente étude est triple :

  • décrire la technique afin de bien comprendre les mécanismes inhérents au financement participatif (= crowdfunding) ;
  • en faire une analyse critique (avantages, inconvénients, résultats, risques,…) ;
  • essayer de situer dans ce contexte le projet d’Oxfam Magasins du monde dans le cadre de sa campagne textile.

Le but final de l’étude est d’examiner dans quelles conditions le crowdfunding peut être une source de financement pour une ONG comme Oxfam Magasins du monde, de voir si ce type de technique apporte d’autres bénéfices que des ressources financières et quels sont les inconvénients, les limites et les difficultés de la formule.

Jos Convié

Partager!