Quels sont les enjeux éducatifs du recours au théâtre-forum ? Le cas des Oxflash
Étude - Novembre 2018

Le théâtre est, depuis l’aube de l’humanité, une forme de spectacle impliquant l’incarnation de personnages par des acteurs/trices afin de représenter une histoire devant un public, dans un lieu et un espace déterminés. Le terme « forum » renvoie quant à lui de manière traditionnelle à l’idée de lieu d’échanges, de discussions, de débats, tel que l’était, dans la Rome antique, la place publique où se concentrait la vie politique ; il a réintégré le langage courant à l’ère d’Internet en tant qu’espace virtuel de discussion sur un thème donné.

Le « théâtre-forum » rassemble ces deux dimensions. Après une saynète « traditionnelle » mettant en scène un personnage subissant une injustice ou vivant une querelle (généralement représentative d’un enjeu sociétal), il est demandé aux spectateurs/trices de proposer des solutions à la situation problématique représentée et d’incarner le rôle d’un des personnages en modifiant son attitude de manière à désamorcer le problème, les autres acteurs/trices improvisant alors de nouvelles réactions. Plusieurs membres du public sont invités successivement sur scène, jusqu’à ce que la trame débouche sur une situation positive. Il s’agit donc d’un processus collectif participatif, qui permet d’ouvrir le débat sur une problématique de société.

Oxfam-Magasins du monde recourt au théâtre-forum comme outil pédagogique depuis 2015, plus particulièrement dans le cadre des Oxflash, c’est-à-dire des activités de sensibilisation co-organisées, d’une part, par des jeunes volontaires, membres d’équipes « Jeunes Magasins Oxfam », et, d’autre part, par des formateurs/trices employé.e.s par l’association.

En analysant ce cas pratique, la présente étude se propose de répondre à la question suivante : quels sont les enjeux éducatifs du recours au théâtre-forum ?

Par « éducatifs », nous désignons plus spécifiquement les enjeux liés aux visions de l’éducation que sont l’ECMS (Education à la Citoyenneté Mondiale et Solidaire) – dans le cadre de laquelle les Oxflash sont organisés – et l’EP (Education permanente), dont relèvent d’autres activités de l’organisation Oxfam-Magasins du Monde.

Pour une telle organisation, il est en effet utile de pouvoir comprendre et expliquer l’intérêt de cette forme de théâtre par rapport à sa vision de l’éducation, étant donné que de plus en plus d’enseignant.e.s, animateurs/trices, formateurs/trices et acteurs/trices de théâtre y ont recours en Belgique francophone – alors que les études critiques sur le sujet sont encore peu nombreuses.

La présente étude commence par un chapitre de préliminaires permettant d’éclairer la notion de théâtre-forum et le cas d’application étudié ─ les Oxflash. Le chapitre suivant présente la démarche méthodologique suivie pour étudier ce cas : il a été choisi de mener des entretiens individuels avec différentes personnes impliquées dans l’organisation ou la participation de ces Oxflash (membres du public, enseignant.e.s, formateurs/trices employé.e.s par Oxfam-Magasins du Monde, etc.) et d’éclairer et analyser leurs propos à l’aune des idées exprimées par des praticiens spécialistes du théâtre-forum – ou théâtre-action.

Le dernier chapitre, qui constitue la partie la plus conséquente, rend compte de la manière dont peuvent s’éclairer mutuellement les considérations des spécialistes et les témoignages des personnes impliquées directement dans le recours au théâtre-forum lors des Oxflash. Dans ce chapitre, est analysée la portée éducative du théâtre-forum autour de cinq thèmes principaux : les défis de la normativité ; le « devenir acteurs » ; les aspects identitaires et relationnels ; la transformation de la réalité ; les atouts du théâtre-forum pouvant se retrouver dans d’autres dispositifs pédagogiques. Ces enjeux sont profondément interconnectés mais sont traités séparément par souci de clarté.

Florine Deveseleer

Partager!