fbpx

Vendre des produits issus du commerce équitable dans le Sud
Étude - Mars 2011

Depuis 1976, Oxfam-Magasins du monde importe des produits artisanaux auprès de ses organisations partenaires du Sud et les distribue dans ses Magasins du monde tenus par des équipes de bénévoles. L’importation et la distribution de produits africains, asiatiques et latino-américains fait en quelque sorte partie du patrimoine génétique de l’organisation. Oxfam-Magasins du monde s’inscrit dans un mouvement de solidarité internationale et l’organisation est active sur une dimension que l’on peut qualifier de « Nord-Sud ». Importer et distribuer en Europe des produits artisanaux provenant de « pays en voie de développement », c’est faire du Nord-Sud. Cette approche n’est pas seulement celle d’Oxfam-Magasins du monde. Il s’agit en fait d’une caractéristique du mouvement international du commerce équitable dans lequel s’inscrit l’organisation.

Or, le sujet de cette étude, le « commerce équitable Sud-Sud » se place sur un autre axe, en mettant entre parenthèses la variable « Nord ». Le commerce équitable Sud-Sud consiste en effet à vendre des produits équitables sur les marchés du Sud.

Un tel sujet peut sembler bien éloigné des activités d’Oxfam-Magasins du monde, organisation importatrice de produits équitables du Sud. Pourquoi donc s’intéresser, au point d’y consacrer une étude, à un domaine d’activités ne pouvant a priori rien rapporter à l’organisation sur le plan économique ? Par ailleurs, pourquoi une organisation du Nord déciderait-elle tout à coup de se mêler des stratégies commerciales d’organisations du Sud ? S’agirait-il de donner des leçons à nos organisations partenaires du Sud ?

La raison qui motive notre travail sur le commerce équitable Sud-Sud touche à la raison d’être d’Oxfam-Magasins du monde : le partenariat avec des organisations du Sud actives dans le renforcement des populations locales. Si ces relations de partenariat comportent une forte dimension commerciale, elles ne se limitent heureusement pas à la seule dimension d’achat de produits dans le Sud. Oxfam-Magasins du monde a effectivement l’ambition d’apporter un soutien à ses partenaires, afin qu’ils gagnent en autonomie. Or, la vente sur de nouveaux marchés dans les pays du Sud doit précisément permettre aux partenaires d’Oxfam-Magasins du monde de devenir plus autonomes sur le plan commercial, en limitant leur dépendance par rapport à des marchés étrangers dont les évolutions sont aussi incertaines.

En plus de chercher à rappeler à des lecteurs du Nord que des acteurs du Sud portent des projets ambitieux, cette étude s’inscrit surtout dans une dynamique de partenariat. Dans les suites qui seront données au travail de recherche – qui a notamment donné lieu à un séjour d’étude au Guatemala en octobre 2010, auprès de l’association artisanale Aj Quen – une attention particulière sera accordée à la construction d’outils d’information devant permettre de diffuser les bonnes pratiques et les principaux enseignements tirés de l’expérience particulière d’une organisation de commerce équitable du Sud.

 

Partager!