Hogla

Caractéristiques techniques

Le hogla est le nom local donné à une plante que l’on peut apercevoir le long des rives, des rivières et des canaux du Bangladesh. Cette plante ressemble à une herbe aux feuilles plates et peut atteindre 2 à 5 mètres de hauteur. Les paysans récoltent ces feuilles 2 fois par an, les sèchent et les tissent pour obtenir de longs « fils » allant jusqu’à 20 mètres. En séchant, les feuilles changent de couleur et passent d’un vert intense à un brun profond. La fibre peut être tissée telle quelle ou être teinte dans différents tons en fonction du modèle choisi par l’artisan.

Historique de la matière première dans la région

Poussant en abondance dans la forêt de Sundarbans, dans le sud-ouest du Bangladesh, ainsi que dans les régions à basse altitude de Sylhet, dans le nord-est, le hogla est une ressource extrêmement utile pour les artisans, qui utilisent ces fibres pour créer des tapis, des paniers, de la corde et différents objets d’artisanat. Le tissage d’objets à l’aide de fibres végétales est une activité traditionnelle au Bangladesh. Comme cette activité peut être réalisée dans les villages, elle permet aux femmes de contribuer au revenu du ménage

Précautions particulières et entretien

Le hogla est une fibre naturelle biodégradable. Les produits doivent être conservés dans un endroit tempéré. Un environnement trop sec risquerait d’assécher la fibre qui deviendrait cassante.

Partenaires

Partager!