Terre cuite

Caractéristiques techniques

La terre cuite est un matériau dur obtenu suite à la cuisson d’argile. L’argile est un des plus anciens matériaux utilisés par l’homme. Mélangée avec de l’eau, elle donne une pâte malléable qui peut être facilement mise en forme. Après séchage, elle devient solide et le reste de manière permanente après un passage au four (« cuite »). Elle est utilisée pour réaliser des poteries, des sculptures et pour la fabrication de matériaux de construction.

Aujourd’hui, « terre cuite » désigne une céramique poreuse, par opposition au grès ou à la porcelaine qui sont des terres cuites vitrifiées non poreuse.

La résistance de la terre cuite dépend de sa composition et de sa température de cuisson.

Historique de la matière première dans la région

Les tout premiers objets en terre cuite datent du Paléolithique supérieur (45.000 à 10.000 ACN). À partir du Néolithique (9.000 à 3.300 ACN), avec leur sédentarisation, les hommes ont fabriqué des cruches, des plats, des urnes … grâce à cette méthode.

Précautions particulières et entretien

Les plats en terre cuite favorisent une cuisson douce, lente et homogène qui laisse s’exprimer les saveurs de manière naturelle.

  • Les ustensiles en terre cuite doivent être trempés avant chaque utilisation.
  • Lors du trempage (15 minutes maximum), les pores vont absorber l’eau qui sera restituée lentement au cours de la cuisson. Les aliments cuiront ainsi dans leur propre jus sans qu’il ne soit nécessaire d’ajouter de l’eau ou de la matière grasse au cours de la cuisson.
  • La cuisson doit commencer à froid dans le four pour éviter un gros choc thermique.
  • Lavez vos plats à la main, à l’eau tiède en utilisant le moins de détergeant possible et rincez abondamment.

Pour entretenir les jardinières, utilisez une éponge imbibée de vinaigre blanc et rincez-les délicatement sans les laisser tremper.

Incidence environnementale

Les plats en terre cuite sont des ustensiles de cuisine sains et durables.

 

 

Partager!