Alter Trade Corporation

Pays :
Type de produit : Sucre de canne

Alter Trade Corporation. Depuis 1986, ATC commercialise des produits issus de la culture de la canne à sucre sur l’île de Negros, aux Philippines. Aujourd’hui, onze groupes de paysans, soit 390 membres livrent le sucre à l’organisation basée à Bacolod-City. Les producteurs qui travaillent avec ATC reçoivent un prix fixe pour leur récolte à la différence de ce qui se pratique dans les autres sucreries qui rémunèrent les producteurs moins en fonction de leur travail qu’en raison des fluctuations des prix. De plus, les producteurs membres de ATC reçoivent un préfinancement pour la récolte, ce qui leur permet de ne plus emprunter aux usuriers à des taux très élevés.

Avec le temps, ATC a fait évoluer ses structures. Pour mieux servir les objectifs de développement et de préservation de l’environnement des communautés, depuis 1998, deux entités à part entière – mais étroitement liées à ATC – ont été créées. La fondation Alter Trade Foundation, quant à elle, se charge d’aider les paysans par des formations, des crédits et en facilitant la certification des produits. Une organisation partenaire, la Diversified Organic Enterprise, produit et distribue des engrais biologiques. On veille également à la diversification des cultures comme le riz, le maïs, les légumes et les fruits pour la subsistance des familles.

Par ailleurs, 120 hommes et femmes s’occupent du conditionnement et de l’emballage du sucre à Bacolod-City ainsi que de l’exportation, à Manille, ville portuaire. Grâce à l’usine de transformation de ATC, des pêcheurs qui ont perdu leur emploi ont retrouvé du travail. Ils bénéficient ainsi des lois sociales et d’avantages sociaux supplémentaires que ATC leur accorde, ce qui n’est pas le cas pour les journaliers des grandes plantations de canne à sucre qui ne bénéficient d’aucune protection. Le Mascobado est emballé par deux associations d’entraide mutuelle, Kaisahan (en français « solidarité ») et Kaosa, établies dans les quartiers pauvres de Bacolod-City. Afin de permettre au plus grand nombre de familles d’avoir un revenu correct, une vingtaine de personnes travaillent au moins une fois par mois, à tour de rôle, pendant une journée pour le bénéfice de la communauté.

Produits