Biofoods

Pays :
Type de produit : Thé, épices et lait de coco / thé vert (gamme de produits cosmétiques Natyr)

Biofoods a été fondée en 1993, à Kandy, dans le centre du Sri Lanka, pour commercialiser les produits biologiques de petits producteurs locaux. Le fondateur, Sarath Ranaweera est un fervent défenseur de l’agriculture biologique. Il est convaincu que seuls les paysans qui se convertissent à ce type d’agriculture et réussissent à obtenir une certification biologique pour leurs produits ont un réel avenir. Parmi les paysans qui ont l’appui de Biofoods nombreux sont des victimes de l’énorme projet du barrage « Maghaweli » qui les avaient obligés à laisser leurs terres pour trouver à Kandy des terres en friche ou des plantations de thé délaissées. Faute de moyens, beaucoup étaient devenus travailleurs journaliers et certains avaient abandonné l’agriculture. Aussi, Biofoods a tout d’abord incité les producteurs à créer une association, la SOFA (Small Organic Farmer Association) afin de mieux organiser les plantations et la production.
La SOFA réunit plus de 1000 membres qui se partagent 1800 hectares de terres cultivables. Les membres de SOFA fournissent les productions de thé et d’épices à Biofoods qui les commercialise et en assure l’exportation. Les membres de SOFA se divisent en groupes régionaux, de 40 à 80 cultivateurs chacun.

Chaque groupe a un président, élu par l’assemblée générale sur une base annuelle. Une partie des terres est commune tandis que chaque cultivateur possède une parcelle d’un hectare environ. Dans la région, on estime qu’il faut 0,5 ha au moins pour survivre. La superficie est donc suffisante pour couvrir les besoins essentiels des familles. Cependant si le cultivateur a plusieurs enfants, un problème se pose quand ceux-ci doivent se partager ses terres.

Chaque fermier possède un manuel d’agriculture biologique et un registre qui est vérifié régulièrement. Chaque fermier a quelques animaux comme des chèvres ou des poulets pour la consommation familiale. Les excréments des animaux servent aussi à la fabrication du compost. Pour compléter les revenus, les paysans cultivent aussi des légumes et les femmes confectionnent des boîtes en fibres de coco pour le thé et les épices.

Cette organisation a fait école, les groupes de paysans se sont multipliés tandis que les débouchés se sont développés en raison d’une augmentation continuelle des commandes. Une usine de transformation du thé et des épices a même été construite, ce qui fournit des revenus supplémentaires et procure des emplois rémunérés à la population locale.
Comme la route qu’empruntent les camions pour transporter la production devenait impraticable en cas de fortes pluies, BioFoods en a financé le goudronnage. La construction de 5 unités de production pour la fabrication du thé et des épices a été également appuyée financièrement par l’organisation, de même qu’une unité d’emballage des produits. Des outils de seconde main mais encore en bon état sont également mis à la disposition des ouvriers. Un laboratoire de contrôle de qualité est dirigé par un ingénieur agronome. Il existe une centrale électrique qui fournit de l’électricité à toute la vallée.

BioFoods emploie plus de 130 personnes, dont 72 travaillent dans les unités de production et le reste dans l’administration. La plupart vivent dans les environs. Les conditions de travail sont excellentes. Les bâtiments sont spacieux, propres, bien éclairés et bien ventilés. Les salaires se situent au-dessus de la moyenne. Plus largement, les opportunités de travail que fournit l’usine d’emballage bénéficient à la population des environs. Comme Kandy se trouve non loin de Gampola qui possède une université, de jeunes diplômés fournissent des conseils aux agriculteurs.

Produits