Manjeen Handicrafts

En bref

Pays :

Actif depuis : 2000

Chiffres-clés : - 11 groupes rassemblant 200 artisan∙e∙s
- 10 salarié∙e∙s dont 8 femmes

Partenariat indirect via EZA (Autriche), membre de WFTO
Garantie : EZA (système de suivi et évaluation de l’EFTA)

Type de produit : bijoux, écharpes, décoration de jardin et d’intérieur

Introduction – contexte

L’Inde compte plus d’1,3 milliard d’habitants. Il s’agit du deuxième pays le plus peuplé au monde après la Chine. la pauvreté reste l’un des plus grands défis du pays. Les  paysan∙ne∙s indiens ne peuvent pas faire grand-chose pour concurrencer les grandes entreprises agricoles et sont de plus en plus marginalisés. Certains d’entre eux abandonnent alors leurs terres et s’installent dans les villes, où « l’armée des pauvres » s’accroît chaque jour. Près de 19 millions de personnes vivent à Delhi et la ville s’agrandit de 400 000 habitants chaque année. Environ un tiers d’entre eux vivent dans des bidonvilles et n’ont pas accès à l’eau. Les conditions d’emploi sont particulièrement problématiques, car seuls 8 % environ de l’ensemble des salariés ont une activité professionnelle réglementée par contrat. La majorité d’entre eux travaillent dans le secteur dit “informel” et ne sont pas couverts contre les maladies ou les accidents du travail, ni n’ont droit à des pensions ou à d’autres prestations sociales.

À propos de Manjeen Handicrafts

MANJEEN (Marginalized Artisans’ Network & Joint Endeavor) se décrit comme une organisation laïque, démocratique et d’égalité des droits. Elle combine deux préoccupations importantes : le soutien aux artisan∙e∙s et la commercialisation de leurs produits.

L’histoire de Manjeen a commencé au début des années 2000 avec l’effort de quelques bénévoles pour soutenir un groupe de jeunes femmes dans un bidonville de Delhi. Jaishree, qui travaillait pour TARA Projects à Delhi (un autre partenaire fournisseur d’Oxfam-Magasins du monde) voulait simplement aider les femmes à produire et commercialiser des bijoux fantaisie en leur proposant des designs et des tendances actuelles du marché. Au départ, les bijoux étaient vendus sur le marché local, mais cela s’est avéré difficile. Les conditions (retards de paiement, clients peu fiables, demande irrégulière et prix bas) ont rendu presque impossible un soutien durable et un revenu régulier aux femmes. Jaishree a alors fondé MANJEEN (Marginalised Artinsans’ Network & Joint Endeavour) sur la base des principes du commerce équitable en vue d’apporter un soutien plus efficace aux artisanes marginalisées de Delhi et des environs grâce à cette filière d’exportation. Aujourd’hui, Manjeen exporte 100% de ses produits vers le commerce équitable.

Plus tard, d’autres groupes d’artisans ont ajouté des foulards, des céramiques et des articles en bois à l’assortiment de produits proposés.

Manjeen se compose de deux organisations indépendantes mais qui coopèrent étroitement – Manjeen Handicrafts (organisation de commercialisation) et Manjeen Association (ONG), qui est principalement responsable de la mise en œuvre de projets et de formations au profit des productrices et producteurs.

Manjeen a formé un comité de producteurs qui se réunit plusieurs fois par ans et a vocation à impliquer les artisan∙e∙s dans le processus de décision au sein de l’organisation.

Les artisan∙e∙s

Manjeen travaille actuellement avec 16 groupes à New Delhi (produisant principalement des bijoux de fantaisie), un groupe en Uttar Pradesh (divers produits artisanaux), un groupe au Rajasthan (produits en bois) et un au Bihar (ateliers de tissage).

Au total, le réseau Manjeen compte environ 200 producteurs et productrices. Pour tou∙te∙s, Manjeen représente la source de revenus principale pour leur famille. Certain∙e∙s possèdent des terres pour la culture de denrées alimentaires de base et vendent les excédents éventuels sur le marché local.

Le groupe KGD (Khewai Gram Dastkar), dans le nord-est de New Delhi, est composé de dix femmes et d’un homme. Il produit principalement des bijoux de fantaisie. Avec le soutien de Manjeen, un petit atelier a pu être construit pour le groupe. Un générateur fournit l’éclairage et la ventilation nécessaires. Manjeen a souscrit une assurance santé et une assurance vie pour les membres. Dans un avenir proche, ces prestations d’assurance seront étendues à d’autres groupes de producteurs.

Avantages du commerce équitable

Les groupements de producteurs/trices de Manjeen sont soutenus dans les domaines suivants, en fonction de la situation :

  • Soutien au développement de produits et à la conception
  • Achat centralisé de matières premières pour la production
  • Accès au microcrédit
  • Paiement ponctuel
  • Coopération à long terme avec les groupements
  • Offres de sessions de sensibilisation et formation sur divers sujets (en coopération avec des ONG locales, par exemple sur des sujets tels que l’hygiène, la prévention du sida, l’autonomisation)
  • Avance de 50 % sur la base de la commande
  • Rémunération mutuellement acceptée

Ces services sont financés à 100 % par les ventes du commerce équitable

 

Partager!