Val Mosan

Pays :
Région : Condroz, Belgique
Actif depuis : 2004
Collaboration depuis : 2015
Type de produit : Jus de pomme

La région mosane était connue jadis pour ses nombreux vergers hautes-tiges. Actuellement, ces vergers ne sont plus exploités, ni entretenus. La plupart des arbres sont en train de dépérir, parasités par le gui, et plusieurs tombent chaque année sous les vents tempétueux. Les grands vergers auront complètement disparu d’ici 20 ou 30 ans si aucun projet de plantation, d’entretien et de valorisation n’est réalisé.

Un groupe de personnes sensibles à cette situation dont quelques agriculteurs coordonnés par Jean-François Ramlot, maraîcher BIO à St Gérard, ont décidé en 2004 de prendre en charge la récolte et de développer un jus de pomme local sous la marque « Les vergers du Val Mosan ».

La transformation en jus, la pasteurisation et la mise en bouteilles, sont confiées à un pressoir professionnel qui bénéficie d’une longue expérience en la matière, et qui garantit la traçabilité et la qualité du processus et du produit.

La vente des jus aux magasins de proximité est gérée par la société VALMOSAN sprl qui émet les factures et gère les formalités administratives. Les ventes aux particuliers sont réalisées lors des marchés.

Le développement des ventes de ce produit doit inciter d’autres producteurs de la région à prendre en charge la récolte des pommes d’autres vergers de la région, contribuant de la sorte à procurer un revenu complémentaire aux producteurs et à sauvegarder un patrimoine naturel et des biotopes qui contribuent à la diversité des paysages wallons.

La culture de pommes « hautes tiges » présente des intérêts à plusieurs niveaux, environnementaux, sociaux et économiques :

  • En termes agronomiques et pour l’agriculteur : la plantation d’arbres hautes-tiges permet d’avoir sur une même parcelle de la production fruitière et de la production animale. Les arbres procurent de l’ombre au bétail en été et les protègent du vent et des gelées, ce qui accroît la production de viande et/ou de lait. Les racines profondes assurent un meilleur brassage et aération du sol. Le bétail assure une fertilisation naturelle des fruitiers. En matière apicole, les apiculteurs recherchent les vergers pour y installer leurs ruches. Il est également connu depuis longtemps que la production fruitière est augmentée par la présence d’abeilles. Il existe donc une synergie intéressante entre la production de fruits, de viande, de lait et de miel.
  • En termes économiques: la transformation des pommes en jus donne une valeur à un produit qui n’est plus utilisé. Il procure au producteur une rentrée financière complémentaire. La commercialisation du jus dans les commerces de proximité (fromageries, fruits et légumes, points de vente à la ferme, etc.) entretient le tissu économique local.
  • En termes culturels et de saveurs : la valorisation des nombreuses variétés anciennes de pommes permet de donner une nouvelle vie à ces variétés qui sont actuellement supplantées par des variétés industrielles. Le goût des anciennes variétés est en général excellent et convient parfaitement pour une transformation en jus.
  • En termes de biodiversité : les vergers hautes-tiges présentent un espace semi-ouvert, à l’intermédiaire entre le biotope forestier et la prairie. Il attire de nombreuses espèces animales (chouettes chevêches, chauves-souris, pics, grives, hannetons, hermine, écureuil, blaireau, etc.).